Des personnes arrêtées pour blanchiment d’argent avec des tickets du PMU

0
159
Justice vol

En Seine-Saint-Denis, les autorités ont démantelé un réseau de blanchiment d’argent. Pour y parvenir, les malfaiteurs se servaient de tickets gagnants de la Française de Jeux, mais également du PMU. Ils ont déjà mis en place une stratégie bien étudiée. Le principe est simple, ils revendaient des tickets gagnants de ces deux opérateurs. En 2015, ils ont réussi à faire passer plus d’un million d’euros. Dans cette affaire, neuf personnes ont déjà été appréhendées. Ils ont été soupçonnés de faire partie de ce réseau.

Un système déjà bien étudié par les malfaiteurs

C’est en Seine-Saint-Denis que le réseau de blanchiment d’argent a été démantelé. Ils se servaient des tickets gagnants de la Française des Jeux et du PMU dans cette manœuvre. Il faut savoir qu’ils ont été bien rusés, car ils ont mis en place une méthode qui fonctionnait parfaitement si bien qu’ils ont pu encaisser plus de 1,3 million d’euros et cela depuis 2015. Un gérant de bar PMU est mêlé à l’affaire et qui se trouve à Aulnay-sous-Bois.

Avec ses compères, ils ont mis en place une stratégie visant à revendre les tickets gagnants de ces deux opérateurs. Mais les autorités ont pu mettre la main sur le réseau. Elle a arrêté actuellement neuf personnes réparties un peu partout à savoir à Drancy, à Aulnay-sous-Bois et à Aubervilliers. Cette arrestation a été faite, car elles sont soupçonnées de participer à cet important réseau. D’après les sources, la majeure partie de ces individus font partie des gens du voyage.

Ils proposaient un marché aux gagnants

Il faut dire que les malfaiteurs ont mis en œuvre un stratagème bien rôdé. Pour cela, ils passaient un marché avec les gagnants. Pour les payer, ils leur proposaient de leur offrir leur argent en liquide dont la source n’était pas claire. En retour, les gagnants leur remettaient les tickets. Pour réclamer les gains auprès de la FDJ et du PMU, les principaux cerveaux de ce blanchiment avaient des complices un peu partout en France.

Ce sont ces derniers qui vont auprès des opérateurs pour récupérer les montants gagnés. Une fois toutes ces démarches ont été faites, le gérant et ses complices récupèrent l’argent propre. Ce système de blanchiment a été copié sur le modèle de la mafia italienne. Cependant, cela n’a pas duré, car le bar PMU avait déjà une mauvaise réputation et le bruit courait déjà depuis 2015. Il a été déjà suivi par le service central des courses et des jeux. Plusieurs personnes, dont le patron du bar, ont déjà été arrêtées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here