Partouche gère à nouveau le casino de Juan

0
44
Casino Juan-les-Pins
La prestigieuse entrée du casino de Juan-les-Pins

Le casino d’Eden Beach situé à Juan est de nouveau sous la responsabilité du groupe Partouche. Ce dernier est le seul à avoir soumis une offre pour l’exploitation de cet établissement de jeu de Juan. Après des négociations compliquées, un terrain d’entente a été trouvé entre la ville et l’opérateur.

Nous en parlions il y a quelques mois avec la famille Ferrante qui laisse le casino de Juan-Les-Pins, et c’est chose faite. La SA Casino Eden Beach va poursuivre ses activités après que la mairie ait accordé à Partouche son autorisation. Est-ce-la fin de la crise de confiance entre les deux parties ? A l’origine, seule la SA en charge de l’exploitation du casino Eden Beach avait postulé à l’appel d’offres de la ville dans le cadre d’une délégation de service public. Mais, l’offre de cette dernière a été refusée par le conseil municipal en décembre 2014. Cela est dû au fait que Partouche offrait un Produit des jeux (PBJ) de 5,5% par an pour la ville. Ce qui entraînait une baisse des revenus de la commune de 10% contre 15% auparavant. Jean Leonetti avait rejeté la proposition en indiquant qu’il n’est guère question de céder en dessous des 10%.

15 % du PBJ versé par Partouche

Mais, aucune autre candidature n’a été présentée. La mairie a donc ouvert un nouvel appel d’offres. Le délai d’exploitation a été reculé au 31 janvier 2016. Partouche a proposé de nouveau sa candidature. Son offre a été satisfaisante et le conseil municipal a voté en sa faveur. 15 % du PBJ du casino sera ainsi reversé à la ville pour l’année 2016. Selon les prévisions, cette somme est estimée à 1.527.275 euros. Le casinotier a même poussé ses engagements plus loin en promettant de verser 500.000 euros par an à titre de participation au festival Jazz à Juan. L’opérateur s’est en outre engagé à verser 35.000 euros à titre de feu d’artifice.

Découvrez toutes les informations sur le site officiel du casino de Juan-Les-Pins.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here