Morbihan : les cinq casinos se mettent en compétition

0
43
Morbihan

Etant les plus jeunes parmi les 5 casinos du Morbihan, ceux de Larmor-Plage et de Vannes sont les meilleurs dans le département en termes de profit. Ceux de Quiberon, d’Arzon et de Carnac affichent une nette diminution de leur chiffre d’affaires. Toutefois, chacun d’eux ne se laisse pas faire.

Larmor-Plage se perfectionne

Le casino de Larmor-Plage a accueilli ses clients dans des locaux provisoires durant les deux premières années de son existence. Il s’est enfin installé dans ses propres locaux en novembre 2015.

En 2016, le chiffre d’affaires enregistré par le casino a été époustouflant : plus de 10 millions d’euros, contre 7,7 millions en 2015. Soit une hausse de 30 %.

D’après la directrice de ce casino, Noëlle Le Boulicaut, le parc des machines y est renouvelé presque tous les trimestres. L’établissement s’est ainsi doté de 10 roulettes anglaises électroniques en 2016. Actuellement, le parc est composé de 110 machines et de 4 tables de jeu.

A noter que le casino de Larmor-Plage est géré par la Société bretonne d’exploitation des casinos (SBEC), tout comme ceux de Quiberon et de Vannes.

Vannes aura ses propres locaux

Le casino de Vannes va emménager dans ses propres locaux en juillet prochain. En attendant, l’établissement accueille encore ses joueurs dans une ancienne salle de spectacles au Parc du Golfe.

Il a ouvert ses portes en juin 2015, et il est déjà le deuxième casino du département en 2016 en termes de chiffre d’affaires et de fréquentation. Plus de 131 000 joueurs y ont passé en 2016. Arnaud Mandret, directeur de cet établissement, se réjouit de ce résultat.

Quiberon se la joue tranquille

Le chiffre d’affaires du casino a baissé en 2016 : 4,96 millions d’euros, contre 5,46 millions en 2015. Cependant, les responsables sont « tranquilles ».

Selon Jean-Denis Bardoux, directeur du casino, ce résultat est plutôt acceptable, compte tenu de la concurrence qui s’est accrue. L’établissement a connu une diminution, certes. Mais celle-ci n’est pas si alarmante par rapport à celle enregistrée par les autres casinos du département, celui de Carnac entre autres.

Avec ses 75 machines à sous et ses 3 tables de jeu, Quiberon reste positif pour l’année 2017. Il va surtout mettre en avant sa relation avec ses clients.

Arzon compte sur ses machines à sous géantes

Le chiffre d’affaires du casino Joa d’Arzon a diminué, passant de 3,2 millions d’euros en 2015 à 2,85 millions en 2016. Le résultat pour les machines à sous a même baissé de 10 % par rapport à 2015, même si ils ont investi l’année dernière pour avoir une dizaine de nouvelles machines.

Selon le directeur Olivier Bourrée, c’est l’ouverture du casino de Vannes qui a surtout causé les problèmes de gestion de cet établissement. Pour 2017, Arzon espère attirer l’attention des joueurs avec ses machines à sous géantes : Sons of Anarchy.

Carnac change de main

Appartenant auparavant au groupe Barrière, le casino de Carnac vient d’être racheté par la Société franco-belge de casinos (SFBC). Cela est intervenu le 27 septembre dernier.

Sébastien Larrieu, directeur de cet établissement, a déploré le ralentissement des investissements du casino ces dernières années. Mais maintenant qu’il a changé de main, le casino de Carnac va se concentrer sur ce point, pour qu’il puisse faire face à ses rivaux. 35 machines à sous seront justement installées cette semaine.

2016 a été marquée par une diminution de 22 % du chiffre d’affaires. Ceci aurait été de 12 % si un joueur n’avait pas empoché un jackpot de 500 000 € en été 2016.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here