Moins de taxe pour le casino de la Grande-Motte

0
77
Partouche

La mairie de la Grande-Motte a fait un geste en faveur de l’établissement de jeu de la commune. Cet avantage fiscal accordé au casino de la Grande-Motte, et donc au groupe Partouche, n’est pas vraiment du goût de tout le monde. Pourtant, la mairie pense avoir de très bonnes raisons concernant ce geste jugé trop généreux par les commerçants de la commune. En effet, le deuxième casinotier de France a menacé de fermer la salle de spectacles du Pasino. Selon la mairie, cette fermeture pourrait porter préjudice à la ville. D’autant qu’il y a peu, le casino de la Grande-Motte a signé un partenariat avec Hippopotamus

Une baisse d’un million d’euros de taxes pour le casino de la Grande-Motte

La mairie de la Grande-Motte a décidé de baisser considérablement les prélèvements municipaux versés par le Pasino, un des établissements du groupe Partouche. Ces taxes étaient de 3 millions d’euros par an. La réduction accordée à l’établissement de jeu est de 1 million d’euros sur 4 ans. Ce geste s’explique par le fait que le deuxième casinotier français avait menacé de fermer la salle de spectacles du casino de la Grande-Motte. Cette décision a été motivée par le recul du chiffre d’affaires du complexe de jeu. La mairie n’avait donc pas le choix puisque la fermeture de cette salle risquerait d’être catastrophique pour la ville. Cette dernière a donc signé une nouvelle convention avec le casino incluant une baisse considérable des taxes à payer.

Par ailleurs, quelques établissements de jeu des Pyrénées-Orientales ont actuellement un avenir incertain. Les complexes de jeu de Vernet, Font-Romeu et Amélie seraient menacés de fermeture. Ces casinos indépendants doivent faire face à des charges trop élevées. De plus, ils sont situés dans une région où la concurrence est féroce. En effet, les Pyrénées-Orientales disposent de 7 casinos terrestres. Les taxes, les autres charges et la concurrence peuvent tout à fait les contraindre à mettre la clé sous la porte.

Un geste jugé inapproprié

Les quelque 400 commerçants de la ville de la Grande-Motte ne sont pas du tout d’accord avec la décision de la mairie. Ces petits opérateurs de la commune sont outrés par ce geste de générosité. Ils estiment qu’un géant comme le groupe Partouche n’a pas besoin d’un tel coup de pouce. Selon eux, la mairie devrait un peu plus se préoccuper de l’avenir des petits commerçants. Ces derniers souhaitent bénéficier du même traitement de faveur afin qu’ils puissent éviter de supprimer des emplois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here