Marseille indécis sur l’emplacement de son casino

0
94
Casino à Marseille

Marseille cherche l’emplacement idéal pour son établissement de jeux. Pour le moment, ce futur casino a du mal à se faire une place dans la ville. Différents sites pouvaient correspondre, mais finalement certaines contraintes les ont écartés. Par ailleurs, aucune annonce officielle n’a été faite concernant l’opérateur en lien avec ce projet. Les quatre grands groupes, Barrière, Partouche, Joa et Tranchant, ont été contactés à ce sujet. En outre, l’ouverture de ce casino à Marseille donnera également lieu à la construction d’un aquarium, d’une discothèque et d’un complexe hôtelier. Reste à savoir si la municipalité va finalement trouver l’endroit idéal pour son casino.

Un projet pour développer le tourisme à Marseille

Ce projet de construction d’un casino à Marseille a pour objectif de renforcer le potentiel touristique et économique de la ville. L’implantation d’un établissement de jeux dans la cité phocéenne ne fait pas l’unanimité, mais lors de la délibération, elle a été votée par la majorité. Il n’y a pas si longtemps, une telle perspective était impensable dans la ville de Marseille, une cité menant une lutte acharnée contre le grand banditisme. Il faut croire que le bénéfice engrangé par un casino proposant une offre nocturne a changé la donne. Le projet va bel et bien voir le jour et la ville compte bien attirer dans son casino 1,5 million de visiteurs par an.

Difficile de trouver le bon emplacement

Depuis que l’implantation du casino a été votée, la ville a du mal à convaincre un des principaux opérateurs (Barrière, Partouche, Joa et Tranchant) de se lancer dans ce projet. De plus, elle n’arrive pas à trouver l’emplacement idéal pour son casino. Le premier site choisi était l’emplacement face au Mucem. Le second, abandonné à cause du manque de place, était l’ancien siège Art déco de la SNCM. Puis, la ville s’est intéressée au hangar J1, à proximité du futur quai des milliardaires, un projet du Grand Port maritime. La ville a donc proposé 15 millions d’euros pour une superficie de 22 000 m², amplement suffisant pour accueillir les 300 machines à sous prévus pour le casino. Mais visiblement, ce hangar en friche n’a pas vocation à accueillir des projets ne correspondant pas aux ambitions du port. En effet, la ville n’a pas encore eu de réponse à sa lettre.

La ville a beaucoup d’ambitions

Le maire Jean-Claude Gaudin et son collaborateur Gérard Chénoz, adjoint aux grands projets, devront donc continuer à chercher l’emplacement idéal pour ce casino. Ils sont cependant confiants sur la réalisation de ce projet. La ville compte sur le développement de la croisière (1,3 million de voyageurs espérés en 2015) et la taxe de 15 % sur le produit brut des jeux (10 millions d’euros prévus par an) pour développer son économie déjà en bonne voie. La municipalité pense également à d’autres grands projets liés à l’ouverture de ce casino. En effet, la ville envisage la construction d’un aquarium d’envergure internationale, d’une discothèque et d’un complexe hôtelier pour un investissement total d’environ 150 millions d’euros.

Ce projet n’emballe franchement pas l’opposition qui pense qu’un casino risque de devenir un moyen efficace pour blanchir de l’argent sale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here