L’État de l’Illinois vote une loi destinée à booster le développement des jeux de hasard

0
9
Etats Unis

L’État de l’Illinois vient de voter une loi (proposée par le sénateur américain Terry Link) qui va permettre au secteur du jeu de hasard de se développer davantage au sein de cet État. Le projet de loi a été validé par le parlement à 46 voix contre 10. Même si la loi ne fait pas l’unanimité, ce qu’elle va provoquer va permettre à l’État d’engendrer des ressources financières et de développer ses infrastructures.

Développer les courses de chevaux, les paris sportifs, mais aussi les casinos terrestres

Ce genre de loi n’est pas évident dans cet État américain. Les lois en faveur du développement des jeux de hasard ont toujours eu du mal à faire leur nid dans le parlement de l’Illinois. D’ailleurs, la présente loi a fait beaucoup de temps dans les antres du parlement. Le 31 mai dernier, il était déjà question de statuer sur l’adoption de cette loi, et d’en finir avec. Mais l’importance de la loi a obligé les parlementaires à rallonger la session de travail jusqu’au 2 juin.

C’est le sénateur Terry Link monté sur la tribune pour présenter ce projet de loi ambitieux. Ce projet va permettre aux opérateurs de courses de chevaux et aux opérateurs de paris sportifs de proposer des jeux de paris aux joueurs terrestres. Sur ce même plan, le stade de sport de l’État qui comporte plus de 17 000 places sera autorisé à commercialiser les produits de paris sportifs dans l’enceinte du stade. Les opérateurs de paris sportifs auront la latitude de proposer leur produit à cinq pâtés de maisons du stade. Il prévoyait aussi des revenus fiscaux de l’ordre de 12 milliards de dollars pour l’État.

Cette loi va aussi permettre à l’État d’accueillir plus de 6 casinos autour de l’État. Un des casinos autorisés se trouvera à Chicago, ville qui abrite un marché à fort potentiel. Les revenus générés par l’ensemble de ces espaces casinotiers vont permettre de renflouer les caisses de fonds destiné à la police et au département des sapeurs-pompiers. Aussi, les parlementaires espèrent obtenir 45 milliards afin de financer la mise en place et l’exploitation d’Université, d’écoles, et d’améliorer les infrastructures.

La loi a eu le soutien de quelques sénateurs. Le sénateur Dave Syverson de l’opposition n’a pas caché son enthousiasme face au projet du sénateur Terry. Même si d’autres sénateurs tels que John Curran ont demandé à être convaincus.

C’est donc après un vote de 46 pour contre 10 contre que la loi a pris le chemin de la mise en vigueur auprès du gouverneur de la circonscription. La fin de la session de travail des parlementaires a été mouvementée par l’émotion visible du Sénateur Terry Link, heureux après de longues sessions infructueuses et 20 années de combats. Enfin, il allait voir son État se développer.

Une loi qui ne fait pas l’unanimité

L’acceptation de la loi proposée vient couronner les efforts du sénateur Terry, celui-ci œuvrant depuis 5 années pour le développement du jeu de casino dans l’Etat de l’Illinois : son rêve est de créer une sorte de sœur jumelle de Las Vegas à Chicago !

Grâce aux licences qui seront disponibles à Chicago, on pourra par exemple installer des machines à sous à O’Hare et au Midway Airport.

Tout comme le sénateur J. Curran, certains acteurs n’étaient pas vraiment emballés par le projet de loi. Les opérateurs de casino en ligne DraftKings and FanDuel en font partie. Ceux-ci pensent que la loi les désavantage par rapport à leurs concurrents situés sur la terre ferme. Autrement dit, adopter une telle loi facilite un développement plus rapide des casinos terrestres au détriment des casinos en ligne. Aussi, ils trouvent injuste d’avoir dû attendre trois années afin de bénéficier d’une licence, alors que les prochains opérateurs n’attendront que 18 mois pour le même dessein.

Ces opérateurs n’ont pas manqué d’exprimer leur mécontentement. C’est ainsi qu’ils ont initié une campagne de communication destinée à propager leurs griefs envers cette loi. Même si cette initiative n’est pas louable, il faut avouer que le soutien de l’homme d’affaires Neil Bluhm, le directeur de Rivers Casino Des Plaines, face à cette loi, n’était pas anodin.

Mais ce ne fut que passager, car le gouverneur Pritzker a demandé aux deux opérateurs de stopper leur campagne. Ce qu’ils ont fait. Il a aussi fait savoir qu’il allait sûrement signer le projet de loi adopté à l’assemblée, et le rendre définitivement en vigueur dans l’État de l’Illinois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here