Les robots, devenus une menace pour l’industrie du poker ?

0
11
Poker

Récemment, l’intelligence artificielle Pluribus a fait la une des actualités en battant des champions de poker. Le phénomène inquiète les joueurs du secteur estimant que les règles ont considérablement changé. Difficile de croire que les robots pourraient remplacer les joueurs de poker.

Un marché toujours aussi prospère

Depuis les années 2000, le poker engrange des revenus de plusieurs centaines de milliers d’euros grâce notamment à différents tournois et aux offres en ligne. En effet, le poker online continue de séduire les utilisateurs ainsi que les amateurs de poker. Le secteur affiche un chiffre d’affaires en hausse constante avec une augmentation de 2 % au cours du deuxième trimestre 2017. L’année dernière, il a progressé de 13 % par rapport à l’année précédente. Quant au nombre d’adhérents, au moins 95 000 nouveaux joueurs ont été enregistrés. En France, le chiffre d’affaires du poker en ligne est passé de 314 millions d’euros à 245 millions d’euros et les mises en cash game s’élèvent jusqu’à 3,5 milliards d’euros. Aujourd’hui, les sites de poker représentent un gros business attirant un grand nombre d’opérateurs internationaux. Un énorme marché qui séduit aussi une nouvelle génération de joueurs : les robots. Et cela a commencé avec Libratus, un programme informatique conçu par une université américaine en 2017. D’autres projets ont suivi le mouvement avec l’avènement de Pluribus, l’intelligence artificielle qui fait actuellement grand bruit. Certains joueurs pros du World Poker Tour ont été impressionnés par cette innovation et s’étonnent de la prise de risque du logiciel en question.

Les robots sont en passe de prendre la place des champions de poker en détenant toutes les compétences nécessaires en Texas Hold’em ou Omaha Hi-Lo. Leur existence peut avoir des effets bénéfiques, mais également des inconvénients au niveau de la fidélité des utilisateurs. Néanmoins, penser que l’univers du poker pourrait sombrer à cause de ce genre de logiciel reste encore improbable. Selon l’Autorité de régulation des jeux en ligne ou ARJEL, les applications mobiles de poker ont bénéficié de 79 % de droits d’entrée en tournoi. Un résultat qui démontre que le système n’impacte en rien le bon fonctionnement des plateformes de poker. Par ailleurs, la réouverture des clubs de jeux dans la ville de Paris offre un nouvel avenir prometteur au poker attirant de nouveaux passionnés et proposant une expérience en mode réel. Il va sans dire que les robots n’auront jamais leur place sur une table de poker en dépit de leur performance. De ce fait, pas d’inquiétude, pour le moment, les robots sont encore loin de rivaliser avec le monde du poker traditionnel fournissant une ambiance palpitante lors des diverses compétitions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here