Les jeux d’argent de plus en plus populaires en Abitibi-Témiscamingue

0
21
Quebec

Selon une étude récente menée par le groupe de travail du projet de développement d’un indice de jeu préjudiciable ou projet IJP, les jeux d’argent et de hasard deviennent populaires en Abitibi-Témiscamingue, une région de l’ouest du Québec au Canada. La statistique démontre que plus de la moitié de la population adulte entre dans un établissement de jeux ou parie en ligne au moins une fois par mois. La région se place donc au premier rang de la province avec ce taux de fréquentation élevé.

Témoignage de Yannick Lefebvre, un ancien accro des jeux d’argent

Ce monsieur a confié qu’il a dépensé sa paye entière pour le jeu. Son addiction lui a permis aussi d’avoir plus de 10 000 $ de dettes en prime. Il explique que c’est difficile d’échapper à l’envie de jouer. Selon lui, 30 minutes de pari peuvent s’éterniser et que son instinct lui dicte de continuer jusqu’à la faillite. La cagnotte de 5 000 ou de 6 000 $ est là, mais elle reste intangible. Yannick Lefebvre a décidé d’arrêter avec les paris lors d’un séjour dans un établissement de jeux à Montréal. À l’heure actuelle, il est sevré de sa dépendance aux jeux de hasard. Toutefois, il doit faire attention puisque les machines à sous existent partout. Il rencontre sa vielle ennemie dans les bars et les restaurants et il a peur de rechuter s’il s’en approche de trop.

5 terminaux dans le Bar des Chums à Rouyn-Noranda

Sylvie Lavoie est la propriétaire du bar. Elle explique que les appareils de loterie engendrent 300 000 $ par an. Une grande partie de la somme revient à Loto-Québec et elle perçoit 80 000 $ pour héberger ces machines. Selon elle, les clients aiment se divertir avec ces appareils de loterie. Toutefois, chaque employé du bar surveille chaque utilisateur pour déceler rapidement un problème de dépendance.

Pour la propriétaire du Bar Bistro L’Entracte de Val-d’Or, les machines n’ont plus la place dans son établissement. Louiselle Blaisa comprit que certains clients se laissent rapidement dépasser en essayant de battre la machine. Or, comme son nom l’indique, il s’agit d’un jeu de hasard et de chance. La machine gagne toujours, la plupart du temps. Enlever les terminaux de jeu de son bar est donc le moyen le plus rapide pour elle d’éviter tout risque de dépendance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here