Les gouvernements limitent les jeux en ligne pour protéger les joueurs

0
6
Jeux du Casino MonteCryptos

Depuis le début de la pandémie de coronavirus (Covid-19), chaque gouvernement prend des mesures pour limiter sa progression et protéger ses citoyens. Dans l’univers du casino et des jeux en ligne, des mesures aussi ont été prises pour protéger les citoyens qui pourraient s’adonner plus que d’habitude au jeu en cette période de confinement. En Espagne, les publicités sur les jeux en ligne ont été soumises à des restrictions, tandis que dans d’autres pays comme la Lettonie, les mesures se font plus radicales.

Des mesures strictes en Espagne contre les publicités de jeux en ligne

Le ministre rattaché au parti de gauche radicale, Podemos, dès son entrée au gouvernement socialiste a affiché clairement ses intentions de mettre un sérieux frein à l’expansion des jeux de hasard en Espagne.  Le ministre Alberto Garzon a lui aussi présenté il y a quelques mois un projet de loi, afin d’interdire un grand nombre de publicités concernant les paris en ligne. Ce projet de loi visait environ 80 % des contenus publicitaires du secteur des jeux.

Plus récemment, le gouvernement a promulgué une loi restreignant les contenus publicitaires dans le secteur des jeux dans la tranche horaire 1h–5h du matin. Cette révolution s’inscrit dans le contexte de crise que connaît actuellement le pays. En effet, l’Espagne est aujourd’hui, selon les derniers rapports de l’Organisation Mondiale de la Santé, en deuxième position dans le bilan de la crise sanitaire mondiale du coronavirus. Alors que la loi autorisait auparavant les opérateurs de jeux à faire passer leur contenu à partir de 20h, cette nouvelle disposition vise à protéger les citoyens et plus encore, les joueurs les plus vulnérables. Il est donc question de prévenir le danger que constitue la dépendance aux jeux en ligne sur la situation financière des citoyens les plus exposés.

C’est dans un tweet explicite que le ministre Alberto Garzon a rendu publique cette récente disposition du gouvernement espagnol. Il faut rappeler qu’en plus de cette loi sur la publicité des jeux en ligne, l’interdiction s’étend également sur les bonus et autres cadeaux ayant pour objectif d’inciter les citoyens au jeu. Pas de publicité sur les réseaux sociaux ni via les newsletters non plus. Selon les propos du ministre, cette loi devrait être effective toute la durée de la crise sanitaire, et est censée empêcher les opérateurs de l’i-Gaming de faire du bénéfice sur l’anxiété des populations.

Des mesures plus strictes en Lettonie

Emboitant le pas à d’autres réglementations mondiales, le gouvernement letton a décidé dernièrement de prendre lui aussi des mesures drastiques pour stopper la fulgurante progression du Covid-19. Parmi les mesures les plus significatives, notons la fermeture des casinos terrestres, la fermeture des boutiques de pari et la fermeture des autres salles de bingo.

Depuis quelques semaines, plusieurs responsables administratifs ont impulsé un second vote pour faire intégrer les jeux en ligne au nombre des activités interdites, avec une majorité de 37 voix contre 22.

En Lettonie aussi, l’objectif visé par le gouvernement à travers ces projets de loi c’est la protection des joueurs et des citoyens les plus vulnérables ou les plus exposés à ces jeux. Le risque serait que ceux-ci, pour lutter contre l’ennui, se tournent vers ces jeux pour le moins tentants, détériorant encore plus gravement leur situation financière.

Il faut rappeler que le 24 mars, l’IAUI a soumis au gouvernement une requête pour clarifier la situation des quelques opérateurs de jeu titulaires de la licence officielle octroyée par le gouvernement. La semaine précédente, ces sites étaient encore ouverts et autorisés. Cette préoccupation autour de l’univers des jeux tient au fait que cette industrie représente 30 % des revenus du pays, soit environ 55 millions d’euros, une contribution pour le moins importante pour le pays dans le secteur de l’économie et dans la lutte contre le chômage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here