Les FOBT un jackpot pour le gouvernement

0
37
FOBT

Les machines FOBT ou Fixed Odds Betting Terminals sont au coeur aussi bien des préoccupations pour ceux qui les critiquent, mais également du gouvernement qui en tire un bon profit. Elles sont devenues très populaires par conséquent. Pourquoi ces machines n’ont-elles pas été interdites malgré des impacts négatifs ? La réponse est très simple : parce qu’elles rapportent beaucoup pour le gouvernement.

Les FOBT en quelques lignes

Pour ceux qui ne connaissent pas encore ces machines de jeux tant chéries par le gouvernement, c’est l’occasion d’en savoir plus. Il s’agit de machines avec des jeux électroniques. Elles possèdent de nombreuses variétés de jeux de casino. Le jeu qui a la côte actuellement sur ces machines demeure encore la roulette. Ces machines sont très prisées et de nombreux joueurs ont déjà été victimes d’addiction. Beaucoup perdent de l’argent en l’espace de quelques heures.

En 2012, la Grande-Bretagne possédait 33 284 machines. Elles étaient réparties dans 9 128 boutiques éparpillées un peu partout sur le territoire. Si ces machines ne sont pas interdites malgré les nombreuses revendications c’est qu’elles génèrent 1,42£ milliards. Ce chiffre est basé sur la même année. Pourtant de nombreuses associations, mais également des particuliers ont revendiqué la suppression de ces machines ou tout au moins la réduction des mises maximales.

Pourquoi le gouvernement refuse leur suppression ?

Même si ces particuliers et ces associations militent contre les FOBT du côté du gouvernement cela n’est pas du tout une alternative envisageable. En effet, elles rapportent énormément d’argent. Rien qu’entre 2012 et 2013, il a pu recueillir 1,7£ milliard. Par rapport à ce bénéfice important, le maintien de ces boutiques est toujours au programme. Comme les opérateurs, le gouvernement gagne gros dans ce pari.

Pourtant il faut noter que les gros joueurs résident dans la partie nord de la Grande-Bretagne, à proximité de Londres. Il s’agit des zones où le taux de chômage est pourtant très élevé. Ce sont là où les mises atteignent des proportions importantes. C’est une tendance qui n’entraîne qu’une baisse des niveaux de vie de ces joueurs du nord. C’est surtout cette situation qui inquiète les associations et particuliers qui sont contre l’expansion des FOBT. À moins que les revenus encaissés par le gouvernement ne baissent considérablement, il y a encore assez peu d’espoir que les revendications aboutissent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here