Les FOBT engrangent d’énormes pertes chez les joueurs

0
60
FOBT

En Écosse, les joueurs ont perdu de grosses sommes d’argent en 2014 à cause des machines de jeux FOBT (Fixed Odds Betting Terminals). La perte a atteint 158 millions de livres sterling selon les données fournies par Campaign for A Fairer Gambling (CFG). Il a été constaté que ces terminaux de jeux électroniques sont actuellement au cœur d’une polémique puisqu’ils ont un côté addictif que beaucoup considèrent comme particulièrement néfaste. C’est pour cette raison qu’un homme politique du pays, le leader de parti travailliste Jim Murphy essaie de changer les choses en militant pour réduire les mises maximales pour chaque spin.

Plusieurs millions de pertes pour les joueurs

Le Campaign for A Fairer Gambling a constaté que les machines de jeux FOBT ont généré d’énormes pertes pour l’Écosse en 2014. Les joueurs écossais ont en effet perdu 158 millions de livres sterling durant ce précédent exercice. Toujours selon le CFG, la modique somme de 3,4 milliards de livres sterling a été misée par 170 000 joueurs. Les données récoltées ont affiché une perte de 63 millions de livres sterling pour l’un quart de ces joueurs.

Ces derniers ont donc misé en moyenne 1 683 livres sterling. Le porte-parole de CFG, Adrian Parkinson, a d’ailleurs souligné que la popularité et la progression connues par ces terminaux de jeux ont soutiré à l’économie des Écossais pas moins de 158 millions de livres rien que l’année dernière. Sur les pertes de 8 milliards de livres engrangées par les FOBT depuis 2008, la contribution de l’Écosse est de 800 millions.

Pour beaucoup, les machines de jeux FOBT sont dangereuses dans la mesure où les joueurs peuvent perdre de grosses sommes d’argent en un rien de temps. En effet, les spins s’enchainent très rapidement puisqu’il est possible de miser toutes les 20 secondes sur les FOBT proposant de la roulette. De plus, ces terminaux de jeux permettent de miser jusqu’à 100 £ à chaque coup. A ce rythme, certains joueurs y laissent leurs salaires, leurs voitures et parfois même leur liberté. Des familles sont brisées et des emplois perdus à cause d’une addiction provoquée par ces machines.

Les bookmakers et les boutiques de paris pensent que certaines données sont trop alarmistes et que la peur des FOBT est exagérée. Selon des recherches effectuées récemment, seuls 3 % des paris réalisés sont des mises de 100 £. L’association des bookmakers britanniques prône d’ailleurs le jeu responsable et déclare par le biais de son porte-parole Peter Caske que des initiatives ont été prises dans ce sens.

Quoi qu’il en soit, le leader de parti travailliste Jim Murphy s’est donné pour mission de faire baisser les mises maximums de 100 £ à seulement 2 £. Cet homme politique milite pour que les consommateurs soient mieux protégés. Le côté addictif de ces jeux mène beaucoup de joueurs à la faillite. Jim Murphy trouve inacceptables les pertes abyssales accumulées par les joueurs. Son initiative est d’ailleurs saluée par le porte-parole de CFG, Adrian Parkinson.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here