Les dérives de l’alcool dans les casinos de Montréal

0
899
Montréal

Au Canada, l’alcool pourrait être un nouveau thème d’actualité pour sauver ce qui a déjà été présenté dans le passé sur l’interdiction des cigarettes dans les établissements de jeux.

« Maintenir les règles ». C’est ce que la direction régionale a mis en avant avec le docteur Horacio Arruda. Le projet du ministre est de proposer une nouvelle loi qui permettrait d’autoriser l’alcool dans les aires de jeu. Jusqu’à présent, la consommation était seulement permise au bar et au restaurant. Le projet du ministre est de proposer à présent l’alcool sur les tables de jeu. Le nouveau règlement n’a pas encore été adopté, mais elle fait déjà polémique.

Si l’alcool n’est pas digéré, il passe souvent dans les vaisseaux sanguins et dans toutes les parties de notre organisme. L’ivresse est là et le manque de rationalité entraîne des comportements anormaux chez certains joueurs. Boire une grande quantité d’alcool provoque donc un taux d’alcoolémie important. C’est ce que les autorités de la santé publique souhaitent éviter, mais pas le ministre.

« L’alcool peut entraîner une diminution de la vigilance, d’une perte de contrôle de soi qui peut conduire à des comportements violents ou même pires à des suicides. Autorisé ce règlement entrainerait un risque énorme auprès de certains joueurs […] » a déclaré la direction régionale de la santé.

De plus, plusieurs enquêtes ont montré qu’une personne qui joue et boit de l’alcool peut considérablement miser beaucoup plus et renchérir plus facilement lorsqu’il est sur une table de jeu. Le gouvernement essaie de se défendre en rétorquant que la consommation existe déjà dans d’autres établissements et dans certains casinos d’Amérique et que rien de cela n’est encore arrivé.

Cependant, les docteurs et l’opposition n’y croit pas et cela reste tout de même à prouver.

Un joueur témoigne : « Je suis joueur et j’ai l’occasion de venir jouer au casino. Je vais au bar et au restaurant et il y a de l’alcool. Les croupiers font en sortes que l’alcool ne se trouve pas sur les tables de jeu. Et quand il y a débordement, les croupiers s’assurent que les personnes consomment de façon raisonnable. La loi, si elle passe ou non, ça ne changera rien. […] Les croupiers sont formés pour ce genre de déboire et aucun débordement ne risque d’entraver l’ambiance ou l’image du casino. »

Un autre joueur ajoute « […] Il est certain que l’alcool pourrait y avoir une incidence sur le jeu. Le directeur le sait et c’est d’ailleurs pour cette raison que les joueurs boivent au bar et viennent jouer ensuite. L’alcool reste tout de même dans le sang. Rien ne change […] »

Dans tous les cas, après plusieurs calculs fiscaux, les casinos pourraient voir leur chiffre d’affaires augmenter de 40 à 70 millions de dollars entre 2014 et 2015 si la réglementation est votée. Le profit financier généré est considérable et montre effectivement que l’impact de l’alcool joue un rôle important sur le jeu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here