Les casinos du nord de l’Angleterre et du South Yorkshire resteront fermés après l’annonce de nouvelles mesures

0
5
Virus

Avec l’annonce de nouvelles restrictions contre la propagation du Covid-19, les établissements de jeu de Manchester ainsi qu’en Écosse ne seront pas accessibles dans les prochaines semaines. Comme en France, la deuxième vague de l’épidémie a également impacté le secteur du jeu sur le territoire britannique.

Fermeture des casinos et bureaux de paris

Le 20 octobre dernier, le gouvernement britannique a proclamé que le Grand Manchester est placé en zone rouge, soit au niveau trois en termes de risque. Pareillement, le South Yorkshire est aussi dans la même situation à la suite des derniers renseignements obtenus. Tous les sites accueillant du public comme les casinos, les magasins de paris, les salles de bingo et les centres de jeux sont obligés de cesser toute activité de manière temporaire. Cette mesure se maintiendra jusqu’à ce que la zone concernée passe au niveau deux.

La mise en place du nouveau protocole sanitaire dans le Grand Manchester se déroulera à partir de 12h01 le vendredi 23 octobre et 24h plus tard du côté du South Yorkshire. À la suite de l’annonce de ces nouvelles règles, le Betting and Gaming Council (BGC) a contesté ces décisions. En effet, le régulateur a déclaré que ces fermetures pourraient impacter sérieusement l’industrie du jeu au Royaume-Uni surtout au sein des établissements physiques. Il a aussi souligné que les acteurs qui exploitent du secteur auront certainement besoin du soutien du gouvernement. Sur Twitter, le BGC a affirmé que la fermeture des bureaux de paris dans le Grand Manchester entraînera une perte à hauteur de 54 millions de livres d’impôts. 6 millions de redevances et de taxes médiatiques provenant des paris hippiques seront perdues. À cela s’ajoute la baisse progressive des spectateurs lors d’événements importants. Les conséquences ne concernent pas seulement le déficit financier, mais aussi les emplois puisque plus de 1 000 salariés sont concernés. Dans les trois casinos réglementés de la région, le personnel affiche 270 personnes et verse 11,2 millions de livres d’impôt par an au Trésor.

Face à une telle perte et une reprise difficile, le gouvernement devra instaurer une stratégie financière pouvant garantir l’avenir des établissements de jeu sur le long terme. Nombreux sont ceux qui s’opposent à la fermeture des casinos et bureaux de paris. Parmi eux, le directeur général du BGC, Michael Dugher, qui a interpellé l’attention du secrétaire britannique aux affaires, Alok Sharma. Jusqu’à maintenant, aucune réponse n’a été communiquée. De plus, les restrictions ont été renforcées en raison d’une augmentation des cas de Covid-19 sur le territoire. Du côté de la région de Central Belt, l’arrêt des activités a été prolongé d’une semaine complémentaire. En Écosse, le Premier ministre Nicola Sturgeon a confirmé l’application de nouvelles restrictions le mois prochain. Le responsable a déclaré qu’il faut agir rapidement avant que la situation s’aggrave. Le responsable estime que ces mesures visent l’intérêt général.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here