Les casinos devront ils s’adapter à l’informatisation

0
55
Informatique

La situation économique actuelle des casinos terrestres français n’est pas des plus favorables. Les établissements de jeux de France connaissent une activité encore en baisse actuellement. La concurrence des jeux en ligne, la crise, le contrôle d’identité ainsi que l’interdiction de fumer sont les principales raisons qui minent la croissance. Pour attirer une nouvelle clientèle afin d’améliorer le chiffre d’affaires, les casinos en dur se tournent de plus en plus vers les machines informatisées. Il faut noter que ces nouvelles installations répondent aux attentes des joueurs en quête de nouveauté. Elles attirent par ailleurs de nouveaux clients permettant aux casinos de faire face autant que faire ce peu à une conjoncture économique morose.

Les casinos se modernisent

Les machines à sous traditionnelles sont peu à peu remplacées par les bandits manchots informatisés. Les casinos terrestres renouvellement leur parc de machines à sous afin de répondre aux attentes des joueurs. Marc Zenou, PDG du casino Partouche sis rue Saint-Jean au Touquet, a d’ailleurs affirmé que des efforts sont entrepris actuellement pour passer de l’électromécanique à l’ordinateur. Le parc de machines à sous du casino est à 70 % informatisé actuellement. L’établissement de jeux Partouche de Berck innove également pour attirer une nouvelle clientèle, mais également pour faire concurrence du casino de Fort-Mahon comme Sandrine Baudrin, directrice générale, l’a souligné. Le complexe de jeux a remplacé sa table de poker par un appareil informatisé.

Les casinos terrestres s’adaptent également à l’informatisation afin de ralentir la régression des revenus causée par le contrôle d’identité (appliqué en 2007), l’interdiction de fumer (en 2008) et la crise juste après qui a fortement réduit le pouvoir d’achat des joueurs. Ces dernières années, la baisse des chiffres d’affaires pousse les établissements à investir dans des installations plus modernes pour séduire les clients. Ces machines informatisées permettent des mises minimes d’un centime d’euro et l’utilisation d’une carte magnétique.

Non seulement les casinos terrestres investissent dans le numérique, mais ils réalisent également des aménagements pour mieux servir la clientèle. Le casino Barrière du Touquet, par exemple, a consacré un budget pour 150 machines informatisées. Trois d’entre elles « les Bejeweled » sont inédites en France. Qui plus est, l’établissement a transformé la brasserie le Wish en Café Barrière doté de quatre écrans géants pour la retranscription en direct de matchs. L’activité de restauration a d’ailleurs permis à l’établissement d’engranger dans les 11 millions d’euros en 2014. Le restaurant a en effet accueilli durant le dernier exercice environ 160 000 visiteurs. Par ailleurs, il a servi pas moins de 130 000 couverts de novembre à aujourd’hui.

Les bandits manchots traditionnels restent cependant attractifs. Une certaine catégorie de clientèle y est attachée. Voilà pourquoi, le casino de Beck propose trois machines à sous fonctionnant avec des pièces de 20 centimes. Elles sont là pour satisfaire la curiosité des touristes et les attentes des amateurs de machines à sous traditionnelles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here