Les autorités chinoises intensifient leur lutte contre les jeux de hasard illicites

0
10
Chine

Les autorités chinoises ne ménagent aucun effort pour éradiquer les jeux de hasard illégaux dans le pays. Depuis la fermeture de Macao en raison de la pandémie de COVID-19, les activités des jeux illégaux ont pris de l’ampleur dans le pays. Grâce aux vidéos réalisées par deux journalistes infiltrés, la police chinoise a pu appréhender plus de 50 intermédiaires de casinos frauduleux et démanteler plus d’une centaine de sites de jeux illégaux. Les arrestations ont eu lieu pour la plupart dans les provinces de Jiangsu, Suzhou et Wuxi. Dans un communiqué de presse, le gouvernement chinois a annoncé que plus de 11 500 personnes ont été interpellées, 368 sites illégaux ont été détruits, et près de 32,3 milliards $ ont été saisis. Ces chiffres qui montrent que la politique de répression chinoise affiche un bilan positif. Les autorités chinoises ont étendu la répression vers les pays voisins. Elles ont aussi mis en garde les citoyens chinois qui jouent aux jeux de hasard en ligne à l’étranger.

Les joueurs n’ont plus accès à Macao

Les autorités chinoises ont redoublé d’efforts pour empêcher la prolifération des jeux illégaux sur son territoire. Depuis la fermeture de Macao en raison de la pandémie du COVID-19, beaucoup de joueurs chinois et étrangers n’ont plus la possibilité de se distraire. Ayant constaté ce manque, certains opérateurs proposent des solutions illégales pour pouvoir satisfaire les utilisateurs. Cela a donné lieu à une prolifération du jeu illégal dans le pays, une situation qui n’arrange pas les autorités chinoises.

Aidées par les investigations de deux journalistes du Beijing News, les autorités chinoises ont mis fin aux activités illicites de plusieurs casinos dans les provinces Jiangsu, Suzhou et Wuxi. Les deux journalistes se sont infiltrés dans le milieu en se faisant passer l’un pour un joueur fortuné, et l’autre pour un intermédiaire de casino (junket). Cela leur a permis de réaliser un reportage détaillé sur les réseaux de jeux illicites dans le pays. Les vidéos des journalistes ont aidé la police à mettre aux arrêts plus de 50 intermédiaires des casinos de Macao.

Ces intermédiaires faisaient entrer illégalement des joueurs dans à Macao. Certains opérateurs menaient leurs activités frauduleuses dans des installations provisoires, qu’ils changeaient régulièrement pour éviter d’être démasqués.

7 000 $ de récompense pour toute personne qui dénonce une activité de jeux de hasard illégale

Pour plus d’efficacité, les autorités chinoises ont impliqué les populations dans leurs actions. Un numéro vert est disponible pour dénoncer toute activité illicite de jeux de hasard, ce contre le paiement d’une prime pouvant atteindre jusqu’à 7 000 $.

Cette politique anti-jeux de hasard illégaux semble efficace, au regard du nombre d’arrestations enregistrées. Une perquisition de la police dans la ville de Nantong a conduit à l’arrestation de plus de 118 personnes. Elles sont soupçonnées d’être impliquées dans des réseaux de jeux illégaux.

Les autorités chinoises ont également mis fin aux activités de plus d’une centaine de plateformes de paiement et banques illicites. Plus d’un millier d’installations frauduleuses ont été détruites, plus de 200 000 cartes bancaires ont été saisies, et plus d’une vingtaine de milliers de comptes ont été gelés par les autorités judiciaires.

D’après un communiqué du gouvernement, on dénombre plus de 11 500 personnes aux arrêts, plus de 368 sites de jeux illicites détruits, et une somme de 32,3 milliards $ saisie dans le cadre de cette répression.

Une répression qui traverse les frontières

Les autorités chinoises ont mis en garde les pays voisins dans lesquels le jeu illicite prend de l’ampleur. D’ailleurs, en 2019, un diplomate chinois a attiré l’attention des autorités philippines sur les dangers que représente l’industrie des jeux en ligne sur la sécurité financière chinoise. Le diplomate a également signalé que les citoyens chinois qui se livrent à des activités de jeux de hasard à l’étranger s’exposent en conséquence à des sanctions.

Durant la même année, les autorités chinoises en collaboration avec la police cambodgienne ont interpellé près de 127 citoyens chinois. Ces derniers sont accusés d’être impliqués dans un circuit illicite de jeux en ligne et d’escroquerie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here