Les autorités asiatiques toujours hostiles face au marché des casinos et des jeux d’argent

0
7
Asie

De Macao au Cambodge, de nombreux casinos ont élu domicile et sont touchés de plein fouet par la pandémie mondiale de Covid-19. Le secteur pourrait bien perdre gros faisant les affaires des autorités chinoises qui ciblent essentiellement ces établissements.

Les mesures prises au cours de ces dernières années

Le confinement a totalement bouleversé les chiffres d’affaires des exploitants de casinos dans le continent asiatique. Les revenus proviennent majoritairement de millions de Chinois qui représentent la plus grande partie des joueurs. Ces indications viennent de deux bulletins d’information, Asia Gaming Bulletin et GGR Asia, confirme Asia Sentinel. Ces deux publications annoncent l’existence d’une « liste noire » comprenant quelques destinations touristiques du jeu.

D’après les données recueillies, des restrictions seront au programme pour les ressortissants chinois qui se rendent dans des pays asiatiques outre que Macao. Cette interdiction s’applique à plusieurs territoires comme les Philippines, le Vietnam, le Cambodge, la Russie et la Corée. Il faut dire que le gouvernement chinois montre de plus en plus de réticence face à l’augmentation des fonds illégaux issus des jeux en ligne et de la diffusion vidéo non-stop. L’argent circule surtout à l’extérieur du pays et suscite l’attention des autorités. De ce fait, plusieurs mesures de répression ont été prises et font déjà leurs preuves. En juin dernier, le ministère de la Sécurité publique a confirmé l’arrestation de plus de 11 500 suspects suivis de la suppression de 368 plateformes de jeux et 148 programmes techniques et la saisit de plus de 32 milliards de dollars. L’investigation a débuté à la fin du mois de février et c’est au mois de juin que les arrestations ont pu être effectuées. L’intervention a sollicité le déploiement de tous les agents du pays dans le but d’éradiquer le phénomène et optimiser la lutte contre les jeux transfrontaliers, le blanchiment d’argent, la fraude, le chantage, la contrebande, les trafics en tous genres, les kidnappings et d’autres activités criminelles orchestrées par des groupes organisés et actifs dans l’industrie du jeu non conforme à la réglementation en vigueur.

En tout, les principales démarches ont pu occasionner la fermeture de 187 plateformes de paiement en ligne et banques clandestines. Lors de ce processus, plus de 220 000 cartes bancaires ont été perquisitionnées et plus de 28 100 comptes gelés. Le montant des fonds impliqué s’échelonne à plus de 229 milliards de RMB, soit 32,3 milliards de dollars américains. Le démantèlement a permis d’identifier les réseaux de télécommunications criminels et les 1 200 repaires utilisés par les personnes concernées. La répression se poursuit et espère interpeller au maximum les instigateurs de ce marché illégal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here