Le rachat d’un casino par Pokerstars échoue

0
870
Pokerstars

Pokerstars ne souhaite pas en rester là. La plateforme du poker en ligne a bien décidé de faire appel devant les tribunaux sur le rachat d’un casino qui devait prendre effet dans le courant du mois de juin, mais qui a été interrompu par certaines clauses du contrat. La plateforme de jeu basé aux États-Unis a conclu un accord en décembre 2012 avec le casino Atlantique Hôtel pour son rachat.

Mais voilà !

L’accord signé en décembre avait une mention d’expiration sur des conditions qui devaient être respectées, mais que Pokerstars n’a pas pu tenir par manque de temps.

Dans cet accord, il était mentionné que sur le désir des deux parties, la transaction peut être annulée si le groupe n’obtenait pas l’approbation préliminaire de propriété des organismes de réglementation des casinos du New Jersey avant une date probatoire. Le 26 avril passé, le casino décide au final de ne pas céder à Pokerstars le rachat de l’établissement.

Tout se complique, des désaccords se mettent en place entre les deux parties. Excédé, Pokerstars décide d’attaquer.

En regardant de plus près, l’accord est clair : « […] Chaque côté des parties peut annuler la transaction si le groupe n’a pas obtenu l’approbation préliminaire de propriété des organismes de réglementation des casinos par l’État du New Jersey avant la date définie […]« .

Pokerstars souhaite néanmoins que l’accord d’achat soit relancé par le casino notant que la plateforme de jeux en ligne a aidé financièrement dans le passé cet établissement de jeu. 11 millions de dollars d’aide pour les mois d’hiver difficiles, là où le casino ne pouvait pas se gérer financièrement.

Dans la réponse à cet appel de relance. Le Club Atlantique a répondu sèchement à Pokerstars en leur disant qu’il savait ce qu’ils faisaient quand le groupe a signé le contrat d’accord.
« […] Les avocats ont reconnu que Pokerstars doit vivre avec le marché, même si le risque qu’ils supposaient s’est avéré défavorable pour eux.[…]  »

L’affaire est maintenant devant les juges. Le tribunal prendra plusieurs semaines pour rendre une décision. Les parties ont signé un contrat le 24 décembre pour acheter le Club Atlantique pour 15 millions de dollars, de loin le plus bas prix jamais payé pour un casino dans le New Jersey. Le groupe de poker avait également promis de financier un manque à gagner de 32 millions de dollars dans le compte de retraite des employés du casino. Un investissement supplémentaire de 20 millions de dollars avait été négocié et prévu pour le rachat de la propriété une fois que la transaction finalisée.

L’an dernier, Pokerstars a payé plus de 500 millions de dollars au ministère de la justice américaine et 184 millions de dollars ont été distribués aux joueurs de poker à l’étranger pour régler une affaire d’allégation de blanchiment d’argent, de fraude bancaire et de jeux illégaux. Pokerstars a également affirmé qu’il était en règle avec les gouvernements du monde entier.

Pourtant, sa récente histoire était censée constituer une sortie d’obstacle pour montrer qu’il pouvait obtenir une licence de jeu grâce à la propriété d’un casino.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here