Le Premier ministre annonce l’arrivée effective de l’ANJ en remplacement de l’ARJEL

0
6
Arjel

Le Premier ministre français Édouard Phillipe vient d’annoncer le lancement du nouvel organe chargé de la régulation du jeu de hasard en France : l’ANJ. L’ARJEL sera donc effectivement remplacé par l’ANJ, et cela au printemps 2020. La nouvelle structure aura plus de responsabilités, et bénéficiera de moyens plus importants. À sa tête, c’est l’actuelle présidente du CNIL Isabelle Falque-Pierrotin qui a été nommée.

Plus qu’un changement de nom

La France a annoncé la mise en place d’une toute nouvelle organisation de régulation des jeux de hasard. Celle-ci aura plus de pouvoirs que son prédécesseur, l’ARJEL. Cette nouvelle organisation a pour sigle ANJ ; par-là, il faut entendre Autorité Nationale des Jeux.

D’après Édouard Phillipe, Premier ministre français, il ne s’agit pas d’un simple changement de nom. L’organisme qui sera lancé bientôt aura plus de poids que l’ARJEL, actuel régulateur du jeu de hasard dans le pays.

La première différence entre les deux entités se situe au niveau des responsabilités. En effet, en plus des activités de régulation classique des établissements de jeux de hasard, l’ANJ sera chargée de gérer les paris hippiques, les loteries, et les paris sportifs. Édouard Philippe confie que la nouvelle agence va disposer de pouvoirs actuellement dévolus au Ministère du Budget et de l’Agriculture. C’est ainsi qu’elle va s’occuper absolument de tous les jeux, paris hippiques compris.

En deuxième lieu, le Premier ministre l’a bien dit. L’Autorité Nationale des Jeux bénéficiera de moyens plus importants. Cela permettra à l’agence de remplir ses multiples missions. Édouard Phillipe espère que le nouvel organisme deviendra un maillon central de régulation du jeu de hasard en France. Par ailleurs, le ministère du Budget garde le droit d’interdire et le droit de suspendre un jeu si la protection de l’ordre public l’impose.

Mais ce n’est pas tout. L’agence aura aussi une mission sociale de premier ordre dans cette industrie du jeu de hasard français en construction.  Le Premier ministre n’a pas manqué d’évoquer cet aspect. L’ANJ aura pour autre mission de veiller à la protection des joueurs vulnérables, de prévenir la dépendance, et de lutter contre les activités terroristes et le blanchiment d’argent. En plus de tout cela, l’ANJ aura la délicate responsabilité d’assurer l’équilibre économique de l’ensemble de l’écosystème du jeu de hasard en France.

Isabelle Falque-Pierrotin nommée aux commandes d’un organisme plus influent

La personne qui sera en charge de ce nouvel organisme est une femme. Elle se nomme Isabelle Falque-Pierrotin, et va remplacer monsieur Charles Coppolani à la tête de la nouvelle ANJ. Actuelle directrice de la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés), c’est elle qui va piloter l’ANJ dès son ouverture annoncée pour le printemps de cette année. Avant d’être à la CNIL, Isabelle Falque-Pierrotin a poursuivi des études à HEC de Paris. Après avoir obtenu le prestigieux diplôme, elle a effectué plusieurs missions dans la justice. Quelques années plus tard, en 2009, elle sera nommée auprès de la Commission nationale de la Protection des Données, puis élevée au rang de conseillère d’État en 2011.

Aujourd’hui, les opérateurs sont en attente d’une loi qui autorise les plateformes de casino en ligne. Le renforcement de l’autorité de régulation des jeux de hasard avait déjà été proposé en 2018. L’ANJ pourrait donc être l’initiative tant attendue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here