Le poker, un jeu destiné uniquement aux étrangers en Corée du sud

0
102
Corée du sud

Les coréens manquaient à l’appel lors de l’épreuve coréenne de l’Asian Pacific Poker Tour. Cette grande absence n’est cependant pas volontaire, c’est le pays lui-même qui interdit à ses ressortissants de prendre part à ce genre de manifestation.

Cette interdiction ne se limite pas seulement au Poker, les Sud-Coréens ne sont pas autorisés à s’adonner aux jeux de casino. Ils peuvent cependant jouer entre autres à la loterie et aux courses de chevaux, des jeux gérés par l’Etat. Il y a tout de même une exception en ce qui concerne les casinos, un établissement est autorisé à accueillir les joueurs coréens mais sous certaines conditions.

Les Sud-Coréens, privés de Poker

Lors de l’épreuve coréenne de l’Asian Pacific Poker Tour à 3 millions de wons (2800 euros) organisée à Séoul, aucun ressortissant coréen n’a pu participer. En effet, la législation interdit à la population coréenne de jouer au poker que ce soit lors des manifestations spéciales ou dans les casinos. L’épreuve a été remportée par un américain appelé Jason Mo et un joueur de Singapour et un Polonais arrivent respectivement à la seconde et à la troisième place. De nombreuses nationalités ont participé à cet évènement, Canadienne, Russe, Irlandaise, Japonaise… et la grande absente était la Corée. Le tournoi s’est déroulé au Paradise Walkerhill Casino dans le quartier de Gwangjin gu au nord du fleuve Han.

Cette interdiction ne se limite pas seulement au poker, tous les jeux de casino sont prohibés pour les Coréens. Selon Kim Jin-Gon, directeur du tourisme au ministère de la Culture, la population coréenne n’est pas encore prête à considérer les jeux d’argent comme un divertissement ou un loisir. Ils représentent un danger pour les citoyens encore vulnérables à la dépendance. Malgré le développement connu par le pays ces dernières années, les jeux de casino n’ont pas encore leur place dans cette croissance puisqu’ils peuvent nuire à l’équilibre de la population.
La loi leur permet par ailleurs de jouer à la loterie ou aux courses de chevaux, des jeux dont la gestion revient à l’État.

L’exception qui confirme la règle

Le Kangwon Land Resort est le seul casino en Corée du Sud à bénéficier d’un grand privilège. Il a l’autorisation d’accepter les joueurs coréens dans ses salles de jeux. Des conditions et des règles sont cependant à respecter. Un Coréen ne doit en aucun cas excéder 15 jours de jeu en un mois et 300 000 wons (environ 280 euros) de mise. Malgré la restriction, cette autorisation est très profitable pour l’établissement de jeux. Voilà pourquoi, les autres casinos demandent la même faveur. Une sollicitation à laquelle l’État a donné une réponse négative. Le gouvernement a évoqué la particularité de la situation de Kangwon Land ainsi que l’importance des joueurs étrangers qui doivent avoir la priorité dans les casinos.
En bref, les joueurs coréens ne pourront donc pas participer au premier WPT National de Corée du 14 au 20 décembre qui se tiendra au Grand Hotel de l’île de Jeju.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here