Le poker en ligne ne suscite plus l’engouement en France

0
56
Poker

Le poker en ligne en France perd peu à peu de son intérêt. En effet, les joueurs français ne sont plus aussi enthousiasmés qu’en 2010, l’année où le poker en ligne est enfin autorisé sur le territoire français. Les chiffres récoltés par l’Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) montrent que l’engouement pour le célèbre jeu de cartes décroit. Les mises comptabilisées en 2014 sont largement inférieures à celles enregistrées en 2011, l’année faste pour le poker en ligne en France. Par contre, les joueurs sont encore intéressés par les tournois. En effet, les droits d’entrée enregistrés connaissent une progression constante.

Le Poker en ligne en France intéresse pourtant un grand nombre d’opérateurs

En avril 2010, le marché français s’ouvre enfin aux opérateurs proposant le poker en ligne. Les exploitants dans le secteur attendaient cette autorisation avec beaucoup d’impatience. Les joueurs français aussi espéraient cette ouverture du marché. D’ailleurs, beaucoup s’adonnaient déjà au poker en ligne avant même qu’il obtienne cette autorisation. Onze opérateurs ont obtenu un agrément accordé par l’Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) au moment de l’ouverture du marché. Différents sites se positionnent donc sur ce marché régulé.

Il y a entre autres le site Barrière Poker, le fruit de la collaboration entre la Française des jeux et les casinos Barrière. Le PMU s’intéresse également à cette nouvelle opportunité et crée PartyGaming. Cette ouverture du marché a fortement intéressé les groupes d’investissement et les opérateurs internationaux. Ainsi, le site Everest Poker a été lancé par le groupe Mangas Gaming et le site EurosportBet (poker et paris en ligne) par TF1. Le site anglais Winamax, racheté par Patrick Bruel (chanteur et joueur de poker professionnel) et Marc Simoncini (fondateur du site Meetic), est également dans la course ainsi que PokerStars dont la direction de la filiale en France a été confiée à Alexandre Balkany (fils du député UMP Patrick Balkany).

Désaffection des joueurs français pour le poker en ligne

Au tout début, le poker en ligne rencontrait un franc succès auprès des joueurs français. En 2011, les mises enregistrées en ce qui concerne les « cash games » atteignent les 6,5 milliards d’euros. Pour information, les cash games sont des parties jouées avec des jetons correspondant à de l’argent réel durant lesquelles les joueurs peuvent partir à tout moment. Depuis, les chiffres comptabilisés par l’Arjel chutent, les mises engrangées en 2014 tombent à moins de 4,5 milliards d’euros. L’engouement des joueurs français pour le poker en ligne s’estompe peu à peu.

Par ailleurs, les tournois suscitent encore de l’intérêt puisqu’il est constaté que les droits d’entrée enregistrée sont en progression. En 2014, l’Arjel enregistre 1,5 milliard d’euros en ce qui concerne les droits d’entrée. Malgré cette croissance soutenue, les revenus engrangés par les tournois restent moins importants que ceux générés par les mises des cash games.

En bref, les joueurs français sont de moins en moins présents sur les salles de poker en ligne, mais ils sont encore nombreux à s’intéresser aux différents tournois de poker.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here