Le Groupe Barrière prend de l’ampleur

0
234
Groupe Barrière

Depuis quelques semaines, nous pouvons découvrir les problèmes du groupe Partouche et de ses ventes d’établissements pour essuyer une dette importante. Son concurrent sur le territoire français, Barrière, est entrain de prendre de l’ampleur. Grâce à l’achat de deux casinos au Cap d’Agde ainsi qu’à Megève, le groupe dirigé par Dominique Desseigne prend une place importante en France.

A l’heure actuelle, nous ne connaissons pas encore la somme précise pour l’achat des deux établissements du Cap d’Agde et de Megève. Barrière a très bien sélectionné ses prochains casinos.

Le premier casino est situé dans l’Hérault. Nous savons que le Cap d’Agde est un endroit très fréquenté durant les vacances d’été. C’est une situation intéressante pour le groupe Barrière qui n’avait pas encore, d’établissements dans cette région.

La deuxième structure achetée par Dominique Desseigne et ses compatriotes est placée à Megève, en Haute-Savoie. La situation géographique de ce casino est totalement différente que celui du Cap d’Agde. Megève est très populaire durant la saison hivernale. Un grand nombre de client s’adonne au ski durant plusieurs mois mais, ils profitent aussi des jeux d’argent lorsque la nuit est tombée.

Le groupe Barrière est entrain de consolider sa suprématie dans le secteur des jeux d’argent, sur le sol français. A l’heure actuelle, l’entreprise détient 35% du chiffre d’affaires en France. Un pourcentage intéressant et qui prouve sa bonne évolution en quelques années.

Dominique Desseigne, à la tête de cette entreprise, a presque 40 casinos sur le sol français, trois autres en Suisse et un seul en Egypte. Nous faisons rapidement le lien avec le groupe Partouche qui, depuis le début d’année, est dans une situation compliquée.

Certains groupes se permettent d’acheter des établissements, quand les autres tentent de vendre leurs casinos à des prix cassés. Mais l’entreprise Partouche n’est pas le seul dans cette tourmente. Le propriétaire des casinos du Cap d’Agde et de Megève a lui aussi vendu pour des raisons économiques, nous parlons de Financière Royal Resorts.

Toutefois, Financière Royal Resorts n’a pas les mêmes soucis que le groupe Partouche. La raison principale de la vente est d’améliorer et recentrer ses investissements autour du Royal Casino de Mandelieu, dans le Golfe de la Napoule. L’entreprise espère faire évoluer cet établissement durant l’année 2014.

Grâce à cette acquisition, le groupe Barrière devient le leader national dans le domaine des jeux d’argent. Il devance, légèrement, l’entreprise Partouche qui subit quelques problèmes financiers en ce début d’année.

Ce n’est pas la seule actualité à propos de l’entreprise de Dominique Desseigne. Dans un journal local en Aquitaine, il est indiqué que Barrière va faire des rénovations dans son casino de Biarritz. Une nouvelle intéressante puisque l’investissement s’élève à 5 millions d’euros et que les travaux permettront l’installation d’une salle dédié au monde du poker.

Nous vous tiendrons rapidement au courant des nouvelles à propos du groupe Barrière qui, depuis déjà plusieurs mois, s’active dans le monde des jeux d’argent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here