Le FBI avertit le pays du danger des jeux en ligne

0
316
FBI

Le FBI craint qu’Internet soit utilisé à des fins malveillantes en ce qui concerne les jeux d’argent. En effet, certains réseaux criminels utiliseraient les jeux en lignes afin de blanchir de l’argent tout en passant inaperçus.

Dans une lettre destinée au Congrès, le FBI informe des dangers de l’expansion des jeux sur Internet.

Les jeux d’argents en ligne peuvent en effet fournir plus d’opportunités aux criminels pour blanchir de l’argent sale tout en restant anonymes. Ces individus peuvent utiliser un large panel de procédés afin de cacher leur emplacement réel ou encore faire croire qu’ils sont autre part lorsqu’ils accèdent à ces sites de jeux.

Ainsi, des Américains innocents pourraient se retrouver en train de jouer avec des dangereux criminels ou des terroristes et sans le savoir, les aider à déplacer de l’argent.

Le New Jersey, qui vient tout juste de légaliser les jeux d’argent en ligne il y a à peine de mois, a vu son nombre de comptes atteindre presque 150000. Aux États-Unis, contrairement en France, les jeux d’argent sont encore interdits dans plus de la moitié du pays. En effet, seulement trois états, New Jersey, Nevada et Delaware autorisent cette pratique encore illégale dans beaucoup d’endroits.

James Thackston, un ingénieur, a récemment informé le FBI et le personnel du Congrès, sur la façon dont les criminels pourraient utiliser les sites de jeux sur Internet pour déplacer d’énormes sommes d’argent tout en contrecarrant les organismes de réglementations.

Thackston a démontré en détails comment les criminels utilisent Internet pour masquer leurs activités illégales. Tout d’abord, une « mule » est engagée pour ouvrir un compte bancaire ainsi qu’un compte de poker sous une identité légitime. Ensuite, cette personne fournit aux malfrats ses identifiants de connexion, installe un logiciel qui masque sa position géographique et n’a plus qu’a laisser allumé son ordinateur, qui serait alors contrôlé à distance par le réseau criminel. Les « mules » ne jouent jamais, elles ont seulement un compte légitime à leur propre nom. Elles ne sont que des pions dans ces réseaux de malfrat où l’on cherche à cacher les déplacements d’argent.

Une fois l’argent gagné, il va directement sur le compte poker de la « mule », puis est déposé sur le compte bancaire du collaborateur pour être enfin donné à l’organisation criminelle. Bien entendu, ces « mules » sont payées mais des moindres par rapport aux sommes d’argent déplacées. De plus, il n’y a aucune raison pour que le gouvernement fédéral signale cet argent puisqu’il a été « légitiment » gagné dans un jeu de poker en ligne.

Selon le FBI, ces méthodes sont sophistiquées et difficiles à déceler. L’avertissement du FBI démontre les dangers de l’expansion des jeux de hasard sur Internet pour la sécurité du pays. Le Congrès doit agir vite afin de protéger les Américains innocents qui pourraient être pris dans ces organisations criminelles sans le vouloir. Il est important qu’une loi soit mise en place rapidement afin de faire cesser ce procédé de blanchissement d’argent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here