Le Crown Resorts risque de lourdes amendes

0
6
Crown Resorts

Le casino Crown Resorts est soupçonné d’avoir admis dans ses établissements, précisément sur ses tables de jeu VIP, un criminel de guerre. Celui-ci se nomme Joseph Wong Kiia Tai. Le problème c’est que ce dernier a enregistré des pertes estimées à 6 millions de dollars, et que ces fonds seraient issus du trafic illicite d’armes qui a alimenté la guerre civile au Liberia. Actuellement, le Crown risque des sanctions énormes, notamment pour avoir ignoré les interdictions qui pesaient sur ce joueur. Toutefois, le Crown n’était pas seul à être au courant des allers et retours du joueur au pays.

Un joueur VIP à l’argent « sale »

Le Crown Resorts en Australie fait l’objet de poursuites judiciaires pour avoir permis à un joueur (qui s’avère un criminel de guerre) de jouer et de perdre environ 6 millions de dollars, argent qui serait issu du trafic illicite d’armes de guerre.

Celui dont il s’agit est l’homme d’affaires indonésien Joseph Wong Kiia Tai. Il s’est rendu plusieurs fois dans les casinos australiens Crown Melbourne et Crown Perth (appartenant tous au Crown Resorts). Il lui est reproché d’avoir signé un accord avec l’ex-chef d’État du Liberia Charles Taylor lorsque ce dernier était au pouvoir. Selon les termes de cet accord, Charles Taylor octroya l’exploitation du bois de la forêt équatoriale de son pays à l’entreprise Oriental Timber Company, dont Wong Kiia Tai était le patron. La Oriental Timber company a ainsi exploité l’équivalent d’un sixième de la réserve de toute l’Afrique. En contrepartie le patron de la Oriental Timber Company fournissait des armes aux milices de l’ex-chef de guerre (Charles Taylor) durant la guerre civile au Liberia. L’on estime à 150 000 le nombre de morts au cours de cette guerre.

Actuellement, Charles Taylor purge une peine de 50 ans dans une prison, tandis que Tai est sous le coup d’un mandat international. Cependant l’homme d’affaires est un habitué des tables de jeu VIP du Crown. Il s’est rendu de nombreuses fois dans les établissements du grand casinotier australien où il a enregistré des pertes s’élevant à 6 millions de dollars. L’argent parié pourrait provenir du trafic illicite d’arme effectué avec Taylor, l’ex-chef de guerre.

Le Crown risque de lourdes amendes

La justice reproche au plus gros groupe de casino australien d’avoir laissé entrer et jouer ce parieur peu recommandable, dans ses établissements. Elle pourrait saisir les gains encaissés par Crown sur les mises perdues par Tai. En outre, le Crown est soupçonné d’avoir volontairement contourné l’interdiction de Tai. Si ces soupçons s’avèrent fondés, Crown risque être sanctionné par le paiement d’une forte amende pour n’avoir pas détecté et appliqué l’interdiction qui pèse sur Tai.

Cependant, le média ABC affirme que les venues de Joseph Wong Kiia Tai étaient connues des services du ministère de l’Intérieur. Il précise en outre qu’une enquête sera ouverte sur l’usage abusif du système de visa.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here