Le Crown Resorts ne s’installera pas au Sri Lanka

0
18
Sri Lanka

Le casinotier Crown Resorts n’en peut vraiment plus de la manière dont le gouvernement sri lankais gère son dossier. En effet, la société du milliardaire australien James Packer avait pour projet de construire un casino terrestre à Colombo, la capitale économique du Sri Lanka. L’opérateur, en attente d’autorisation, perd patience. Il faut d’ailleurs souligner que le gouvernement a changé d’avis à maintes reprises en ce qui concerne ce projet de 400 millions de dollars.

Le Crown Resorts renonce à son projet au Sri Lanka

La société de l’Australien James Packer, un magnat des casinos, a pris une décision concernant son projet de construction de complexe de jeux au Sri Lanka. En effet, l’opérateur devait ouvrir un établissement de jeux à Colombo, un investissement colossal de 400 millions de dollars. Finalement, ce projet ne pourra pas se faire dans la mesure où l’opérateur vient d’annoncer son annulation. La raison de cet abandon est simple. Le groupe n’a plus la patience d’attendre l’autorisation de l’État pour commencer la construction.

Le gouvernement sri lankais n’arrête pas de revenir sur sa décision en ce qui concerne cet investissement de plusieurs centaines de millions de dollars. En 2013, le Crown Resorts a reçu l’aval du gouvernement pour construire ce casino terrestre à Colombo. Au début de l’année 2014, cette autorisation a été annulée.

Dans le courant de la même année, le projet est de nouveau approuvé. Une fois de plus, cette approbation a été invalidée au début de cette année 2015. C’en est trop pour la société Crown Resorts qui a préféré prendre le devant en annonçant l’abandon de ce projet. Même si le gouvernement revient encore une fois sur sa décision et lui accorde le droit de construire le complexe de jeux, la société se retire.

Le gouvernement sri lankais a bien fait comprendre sa réticence sur un point majeur du dossier. Il ne souhaite pas autoriser l’exploitation des jeux d’argent, mais il n’est pas contre l’ouverture d’un hôtel. Ce refus est la preuve que le Sri Lanka, avec ses quelque 20 millions d’habitants, renonce également à son projet de concurrencer Singapour en matière de jeux d’argent. Il n’envisage donc plus de devenir une des destinations favorites des joueurs étrangers. Les joueurs sri lankais, quant à eux, n’auront pas le plaisir de profiter du potentiel de la société Crown Resorts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here