Le COVID-19 a et aura d’importantes conséquences négatives sur le secteur des casinos et des loisirs aux USA

0
4
Etats Unis

Le marché du jeu de hasard aux États-Unis a subi de plein fouet les effets du coronavirus. C’est le constat fait par l’agence de notation financière Fitch Ratings. Selon elle, le secteur du loisir va enregistrer une baisse de revenu de l’ordre de 5 000 milliards de dollars durant l’année fiscale 2020. Par ailleurs, malgré la relance en cours, l’agence pense que les marchés régionaux enregistreront des pertes de l’ordre de -20 %, un record comparé aux effets de la crise de 2008.

De lourdes pertes pour le secteur des jeux de hasard et celui des loisirs en général en 2020

Une agence de notation financière a prédit une année noire pour le secteur du jeu de hasard. Il s’agit de la célèbre agence américaine Fitch Ratings. Selon cette agence, le secteur des casinos va connaitre une chute de 60 % de ses revenus d’ici la fin de l’année, en raison de la pandémie du coronavirus. Les chiffres sont clairs pour les analystes Colin Mansfield et Alex Bumazhny, employés du cabinet américain.

Le secteur des loisirs aux États-Unis va connaitre une baisse historique de ses revenus durant l’année fiscale 2020. Ainsi, le secteur du tourisme, le secteur de l’hébergement, le secteur de la restauration et le secteur du casino vont enregistrer une perte de 5 000 milliards de dollars. Les analystes pointent le doigt accusateur vers le COVID-19. Selon eux, même la reprise que les opérateurs sont en train de mettre en œuvre ne pourra pas combler le gap créé par la situation sanitaire liée au coronavirus.

Fitch Ratings relève bien que ce fameux COVID-19 avait tout de même causé la fermeture d’environ 1 000 casinos sur l’ensemble du territoire américain. Les 43 États qui admettent les jeux de hasard ont laissé les établissements de jeu de hasard endormis jusqu’à récemment.

Des pertes à l’horizon pour le marché des casinos, malgré la relance

Afin de prévenir un essoufflement économique irréversible, le pays a assoupli la politique de lutte contre le coronavirus. Le cabinet de notation précise que 569 casinos ont ouvert leurs portes, en prenant strictement en compte l’ensemble des mesures barrières prévues à l’effet de contrecarrer la propagation du coronavirus. Cela s’est fait même à Las Vegas, avec des mesures de distanciation physique, de port de masque, etc. Il faut rappeler que les USA enregistrent plus de 110 000 décès causés par le COVID-19.

Pour les analystes de la boite de notation, si des villes comme Las Vegas ont subi les assauts de la pandémie, ce n’est pas uniquement parce que les joueurs ne s’intéressent plus aux jeux de hasard. Selon C. Mansfield, le véritable coupable de la chute des chiffres c’est la commodité aérienne. En effet, l’analyste pense que si les joueurs ne se déplacent plus pour Las Vegas, c’est parce qu’ils font acte de prudence vis-à-vis des risques sanitaires que présente un avion.

Cela a aussi amené l’analyste à penser qu’une chute de 50 % des revenus du marché de casino de Las Vegas pourrait être enregistrée. Cette décroissance envisagée est forte, par rapport à celle des autres marchés régionaux qui se situe autour de 20 % de perte. Toutefois, même cette baisse de 20 % est préoccupante. Colin Mansfield affirme que, si les marchés régionaux enregistrent effectivement de telles pertes, cela représenterait un record de récession plus critique que lors de la crise de 2008.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here