Le casino Partouche de Berck est en difficulté

0
136
Casino de Berck

Avec la crise qui n’a pas encore pris fin et les facteurs aggravants comme les contrôles d’identité, beaucoup de casinos ne vivent plus, mais doivent désormais survivre. Nous avons souvent rapporté durant les mois passés des fermetures de casinos. Actuellement, un autre casino français est en grande difficulté et sur le point de fermer ses portes si rien n’est fait. Il s’agit du casino de Berck. C’est un établissement qui est aujourd’hui sous la gestion du groupe Partouche. Le rapport annuel montre que la situation est de pire en pire.

Un rapport qui en dit long sur la situation

Le casino Partouche de Berck a montré un déficit très net. Mardi soir, celui-ci a été dépouillé durant le conseil municipal. Il porte en outre sur la période du 1er novembre 2013 jusqu’au 31 octobre 2014. Le résultat final est sans appel, le casino est en grande difficulté selon les chiffres. En effet, il montre un déficit de 57,7 % durant la période citée précédemment. Pourtant durant l’année d’exercice précédente celle-ci était encore moins catastrophique.

Ce recul très net est l’aboutissement sans surprise de la crise économique qui touche actuellement tous les casinos terrestres français. Mais s’ajoute à cela, en juin 2013, une autre situation qui n’a pas facilité la situation du casino de Berck. En effet, la diminution de fréquentation a été due à l’ouverture d’un casino à Fort-Mahon.

Les chiffres pour chaque jeu et notamment pour les entrées prouvent aussi cette situation que vit le casino. On notera que les activités sur les machines à sous ont connu une baisse de 9,86 %. Mais sur les produits bruts des jeux de table, les chiffres s’alourdissent avec 20,88 %. Il en est de même pour la fréquentation du casino en général, la même tendance baissière a été enregistrée, car elle est en recul de 10,66 %.

Cette fragilité du casino de Berck n’a pas uniquement d’impact sur l’établissement, mais aussi sur les finances de la ville. Le prélèvement a enregistré ainsi une baisse qui est à hauteur de 10 %. Si l’année d’avant, la commune a perçu 450 000 €, cela est passé à 405 000 € pour 2013-2014. Pour ne pas entrainer une situation encore complexe, la commune a décidé de ne pas augmenter le prélèvement communal. Une solution rapide est donc nécessaire si le casino veut se relever, au risque de devoir également mettre la clé sous la porte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here