Le casino Imperial Pacific dément la rumeur sur sa supposée faillite

0
7
Casino Imperial Pacific

Depuis quelque temps les rumeurs vont bon train sur la supposée faillite de l’opérateur de casino Imperial Pacific International. Cependant, celui-ci a démenti cette affirmation et compte prendre des mesures juridiques pour que ces rumeurs s’arrêtent enfin. D’après l’opérateur une telle situation met en danger sa solvabilité.

Une rumeur complètement fausse selon Imperial

Depuis un moment, les rumeurs circulent sur la faillite de la société Imperial Pacific International. Mais d’après l’opérateur, ce n’est pas le cas. Pour faire cesser ces rumeurs, la firme compte prendre des mesures juridiques. C’est ce qui a été annoncé dans une déclaration. Pour Imperial, cette démarche est indispensable, car de telles allégations mettent en cause sa solvabilité. Dans cette déclaration, elle a annoncé que les rumeurs sur un de ses dirigeants et l’état financier circulaient sur les médias sociaux. Elle les juge sans fondement et se justifie en affirmant que si une telle procédure a été engagée, une annonce auprès de la Bourse de Hong-Kong devrait être faite, ce qui n’est pas le cas.

L’opérateur a tenu à bien préciser que la rumeur concernant la procédure de faillite est fausse. Celui qui est à l’origine de ces fausses informations subira des poursuites judiciaires. Toutefois, aucune précision n’a été apportée sur l’identité de la source. Cette rumeur de faillite a été lancée après que la société ait annoncé sur les marchés qu’elle cherchait à lever 38,3 millions de dollars par le biais d’un placement obligataire pour pouvoir financer des objectifs généraux de la société.

Des signalements en interne

Toutefois, ce n’est pas la première fois qu’un tel signalement a été fait. Des personnels de la société et des entrepreneurs indépendants ont déjà fait part de certaines difficultés de celle-ci à payer les salaires et ses fournisseurs. La société a évoqué des problèmes de transfert qui n’ont pas été spécifiés. Mais Impérial a riposté en annonçant que les salariés payés à l’heure ont déjà reçu leur salaire dans leur totalité et cela malgré un retard très court.

D’autres difficultés semblent appuyer cette rumeur. En effet, le site Imperial à Saipan a eu du mal à être clôturé. En cause, elle a fait face à une pénurie de main-d’œuvre. De plus, récemment le département du Travail des États-Unis a affirmé qu’une enquête est ouverte pour savoir si l’opérateur avait respecté le programme de visa des travailleurs temporaires. Cette enquête a été annoncée après que la firme ait réalisé le licenciement de 80 travailleurs philippins qui ont été engagés pour accélérer la construction. Toutefois, elle a souligné que la demande du projet de construction nécessitait leur licenciement.

Il faut souligner aussi que le mois dernier, Imperial Pacific International a réengagé son ancien président Mark Brown pour achever le complexe. Ce retour a été initié après que des démissions se sont enchaînées comme celle du président du conseil d’administration, des administrateurs et le directeur général.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here