Le casino de Trouville est en difficulté

0
248
Casino de Trouville

Le casino Barrière de Trouville affiche des résultats peu encourageants. Depuis quelques années les chiffres d’affaires de l’établissement de jeux ne cessent de baisser. Si une amélioration est constatée pour l’année d’exercice 2013-2014, c’est parce que le plan de départ volontaire a permis de redresser la barre. Pour cette année d’exercice, les chiffres restent mitigés, la Ville craint également une baisse. Une telle éventualité peut être catastrophique pour la commune. Certains élus reprochent au groupe Barrière de ne pas faire des travaux de rénovation pour relancer l’activité. Par ailleurs, le maire de Trouville espère de meilleurs résultats une fois le chantier des Cures marines achevé.

Le constat peu rassurant pour le casino de Trouville

Le rapport annuel remis par le casino Barrière de Trouville à la commune n’est pas très brillant. L’année précédente, l’établissement a en effet enregistré un recul de 15,2% de son chiffre d’affaires. Cela se traduit par une baisse de 772 000 euros durant l’année d’exercice 2013-2014. Selon le maire Christian Cardon, il faut toutefois souligner que le plan de départ volontaire mis en place par le casino de Trouville a contribué à améliorer les chiffres avec des résultats positifs d’environ 860 000 euros. Quant aux résultats négatifs de 173 000 euros de l’année d’exercice 2012-2013, la négociation des primes pour les départs volontaires y est pour beaucoup. Ce plan de restructuration a réduit considérablement le personnel de l’établissement de jeux qui est passé de 200 employés à 120 actuellement.

Cette tendance baissière se poursuit encore aujourd’hui, cette année d’exercice 2014-2015 se présente mal puisque la situation ne s’améliore guère. Etant donné que le prélèvement annuel fait par la Ville est un pourcentage sur le chiffre d’affaires du casino, cette baisse continuelle ne peut qu’avoir un impact très négatif sur le budget communal.

Chacun y va de son avis sur les causes de la baisse du taux fréquentation du casino de Trouville. Le maire pense que la crise, l’interdiction de fumer ainsi que le contrôle d’identité sont en grande partie responsables de cette baisse, comme pour tous les casinos de France d’ailleurs. L’élue d’opposition Martine Guillon pense par ailleurs que les deux chantiers ouverts devant l’établissement de jeux y sont pour quelque chose. En effet, des travaux sont du parking souterrain Foch et le chantier des Cures marines ont fortement rendu difficile le stationnement.

Par ailleurs, l’élu Henri Luquet reproche au groupe Barrière de ne pas rénover l’établissement de jeux. Selon lui, le casino de Trouville est le 25e casino de France justement parce que les travaux de rénovation tardent à venir. Il a également souligné que le casino Barrière de Deauville est fréquemment rénové.

Christian Cardon réfute cette hypothèse sur le manque d’initiative du groupe Barrière. Par ailleurs, il a souligné que l’ouverture des Cures marines est une occasion pour le casino de Trouville d’accueillir une nouvelle clientèle. Les deux établissements discutent actuellement sur la possibilité de proposer des produits et services correspondant aux besoins de ces potentiels nouveaux clients.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here