Le BTP aurait blanchi de l’argent au casino d’Enghien

0
224
Casino Enghien-les-Bains
Le casino d'Enghien-les-Bains

Une quarantaine d’entreprises œuvrant dans le bâtiment et travaux publics (BTP) de la région Île-de-France seraient impliquées dans une affaire de blanchiment d’argent au casino d’Enghien-les-Bains. Les policiers du service central des courses et jeux ont d’ailleurs appréhendé trois personnes ayant un lien direct avec cette affaire. Ces individus auraient utilisé le casino d’Enghien pour blanchir de l’argent sale. Dès que les employés de l’établissement de jeux ont remarqué des transactions suspectes effectuées par des joueurs, ils en ont informé les autorités compétentes. Une fois informé, le Tracfin (Traitement du renseignement et action contre les circuits financiers clandestins) a commencé son enquête sur décision du parquet de Pontoise.

Le casino d’Enghien-les-Bains utilisé pour blanchir de l’argent sale

Au mois de février 2014, les salariés du casino d’Enghien-les-Bains ont remarqué des transferts d’argent dont les montants étaient assez élevés. Ces opérations ont été effectuées par des joueurs de l’établissement de jeux. Les employés du casino ont tout de suite signalé ces transactions suspectes au Tracfin, l’organisme anti-blanchiment du ministère de l’Économie et des Finances. Le service central des courses et jeux a donc mené une enquête pour en savoir plus sur ces agissements. A ce qu’il parait, trois personnes (des joueurs réguliers de l’établissement de jeux) sont au cœur même de cette affaire. Ces individus achetaient des jetons et les échangeaient contre des bons de caisse. Ces joueurs ont opéré de cette manière durant des mois. Ils ont choisi de blanchir de l’argent sale en optant pour un moyen couramment utilisé pour ce type de fraude. Selon les informations reçues, le montant blanchi atteindrait les 4,3 millions d’euros et proviendrait d’une quarantaine d’entreprises du BTP.

Les trois personnes soupçonnées dans cette affaire de blanchiment ont été appréhendées par le service central des courses et jeux. Cette interpellation s’est déroulée mardi dernier dans la matinée en région parisienne. D’après les dires d’une source judiciaire, ces trois joueurs réguliers du casino d’Enghien auraient gardé environ 10 % de la somme jouée. Ce pourcentage représenterait la commission qu’ils touchaient pour mener l’opération de blanchiment d’argent.

Le casino d’Enghien-les-Bains ne connait pas la méthode utilisée

Le casino d’Enghien-les-Bains est un établissement de jeux à quelques kilomètres de la capitale française. Les personnes accusées dans cette affaire de blanchiment d’argent auraient utilisé le casino. Ce dernier déclare cependant ne pas connaitre la méthode utilisée par ces individus. Selon l’établissement, échanger des jetons contre des bons de caisse est un procédé non utilisé par le casino. A ce qu’il parait, le casino d’Enghien dispose également d’un registre dans lequel toutes les transactions de plus de 2000 euros sont consignées. Cette initiative a été prise afin de lutter contre le blanchiment d’argent et de se conformer à la législation.

Le casino d’Enghien-les-Bains attend donc les résultats de l’enquête menée par le service central des courses et jeux. L’enquête en cours ne permet pas encore d’affirmer la véracité des faits concernant le blanchiment d’argent de 4,3 millions d’euros provenant d’une quarantaine d’entreprises du BTP.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here