L’Australien Crown : une possible reprise par Wynn Resorts

0
3
Wynn Resorts

Le leader australien du jeu, Crown Resorts, vient de recevoir une offre de reprise par le groupe américain Wynn Resorts. Ce dernier possède déjà des casinos implantés à Melbourne et Perth ainsi qu’un autre à Sydney. La proposition est estimée à 6,3 milliards d’euros en ayant effectué des discussions préliminaires.

Aucune décision définitive pour le moment

Le groupe américain Wynn Resorts s’intéresse de près au leader australien Crown Resorts afin de le racheter. La nouvelle a été annoncée par le groupe en donnant quelques indications sur l’intitulé de l’accord. Son offre de reprise inclut une partie en numéraire et un rachat d’actions à 14,75 $ australiens, soit une prime de 26 % en fonction du cours de clôture de lundi dernier. Après évaluation, le contrat s’élève à 10 milliards de dollars australiens, soit 6,3 milliards d’euros. Actuellement, l’action de Crown profite d’un bond de 19,68 % à 14,05 AUD à la Bourse de Sydney. Toutefois, le prix de l’offre n’a pas été atteint à cause des ambiguïtés concernant le lancement effectif. Un communiqué affirme que des discussions entre les deux parties ont été faites de manière confidentielle et le débat s’est surtout porté sur le possible changement de contrôle. Le groupe souligne qu’aucun accord n’a encore été décidé concernant la structure, la valeur ou les différents termes de la transaction. De ce fait, rien n’est conclu pour l’instant. Les échanges débutent à peine entre les deux groupes d’où une certaine incertitude à l’issue de cette affaire.

Wynn Resorts souhaite élargir ses offres au-delà des frontières américaines et de Macao. Si cette opération se finalise, ce sera l’une des plus importantes fusions et acquisition de cette année dans le secteur. Mais, l’offre tombe plutôt mal au vu des répercussions engendrées par l’arrestation de 18 de ses employés en Chine en 2016. Suite à cette interpellation, le groupe a été obligé de stopper ses projets d’expansion à l’internationale. Il va sans dire que sa réputation a entaché ces dernières années notamment après la démission du fondateur, Steve Wynn, en raison d’accusations de harcèlement sexuel. Ce qui explique cette volonté de diversification et d’expansion en vue de pérenniser sa croissance. Aujourd’hui, l’entreprise se focalise sur ses actifs du moment, dont des casinos à Sydney, Melbourne et Perth. Le titre Wynn commence à rattraper son retard avec un gain de 46,5 % au lieu des 41,3 % au cours de l’année 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here