L’arrivée des clubs de jeux parisiens : un nouveau défi pour le casino d’Enghien-les-Bains

0
29
Casino Enghien-les-Bains
Le casino d'Enghien-les-Bains

Le bilan de l’année 2017 a été très satisfaisant pour le casino d’Enghien-les-Bains en voyant l’augmentation de son taux de fréquentation. Avec l’ouverture de clubs de jeux à Paris, l’établissement s’attend à de nouveaux concurrents sur le marché, ce qui n’effraie nullement le responsable des lieux.

Une renommée infaillible

Depuis que le casino d’Enghien-les-Bains a ouvert ses portes, les joueurs du monde entier se sont afflués en comptabilisant au moins 4 651 clients lors de la nuit du réveillon contre 4 364 entrées le 31 janvier 2016. L’établissement de jeu continue de séduire la clientèle grâce à ses prestations sur mesure. Appartenant au groupe Barrière, cette année 2018 marque ses trente ans d’exploitation et de collaboration avec la marque. En effet, Lucien Barrière rachète la concession du casino en 1988 en rénovant les lieux en 2005. Pendant cette période, la maison de jeu propose exclusivement des machines à sous. Aujourd’hui, on dénombre au moins 500 machines disponibles ce qui explique un chiffre d’affaires atteignant les 163 millions d’euros en 2016. Avec l’approbation des clubs de jeux à Paris par l’État, les gains devraient considérablement baisser pour cette année. Malgré tout, le groupe Barrière ne craint pas la concurrence puisque ce dernier compte bien participer à l’aventure en ayant aussi son propre club à Paris. Son emplacement reste encore indéterminé, mais selon les sources, il peut se trouver à l’Aviation club de France, 104, avenue des Champs-Élysées.

D’après Laurent Balmier, le directeur général du casino d’Enghien, la maison de jeux s’y est déjà préparée afin de préserver sa clientèle. Il rajoute que seuls trois dossiers ont été déposés et de ce fait, il faudra encore attendre un impact visible au cours de la période d’essai de trois ans. D’ailleurs, l’endroit fournit également un service de restauration, des animations diverses et un cadre agréable à l’ensemble de ses habitués.

Une expérimentation déjà en vigueur

Contrairement aux cercles de jeux, les futurs clubs de Paris fournissent essentiellement des jeux de table comme le poker, le baccara, le punto banco et les jeux traditionnels. On retrouvera aussi les paris sportifs, dont le PMU et les tickets de la Française des jeux. Il faut savoir que la première commission consultative des jeux s’est effectuée le 23 janvier. Avant l’approbation du ministre de l’Intérieur, les casinotiers concernés auront l’obligation de débuter les séances de recrutement et de formation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here