L’Allemagne doit se soumettre à l’Europe pour les casinos en ligne

0
92
Allemagne

Des opérateurs sont en relation avec l’Allemagne. Beaucoup veulent obtenir une licence dans ce pays pour pouvoir exploiter les jeux. Mais l’Allemagne a une législation assez différente. Elle impose à ces opérateurs de jeux, des conditions que l’Europe considère comme excessive. D’ailleurs, elle néglige certaines règles sur les jeux en ligne. La cour de justice européenne a décidé que le pays doit désormais suivre les lois européennes.

L’obtention d’une licence en Allemagne

En Allemagne, il y a une loi sortie en 2012 qui interdit tous les opérateurs qui possèdent déjà une licence étrangère à avoir une autre licence. En d’autres termes, en Allemagne il est illégal d’avoir deux licences en même temps. Alors les opérateurs doivent choisir entre avoir une licence étrangère ou une licence en Allemagne. Suite à cela, plusieurs opérateurs n’ont plus été sûrs de leur décision d’investir sur cette part de marché.

Pour les opérateurs de paris sportifs, seulement quelques un d’entre eux ont pu venir à bout et procéder à l’obtention d’une licence en Allemagne. Par contre le poker et les casinos en ligne ont été interdits, car faute de licence, d’autant plus que ces types de jeux sont quasiment prohibés. Pour ce qui est de l’opérateur Betsson, il compte aborder l’Allemagne par une méthode plus séductrice, pour avoir une licence.

Pour cela, il compte attirer le pays en payant ces taxes en retard. Ce problème de licence semble être le même qu’en France. Les opérateurs français ne possèdent pas encore de licence mais un vide juridique leur permet d’opérer au niveau du marché. En effet, l’ARJEL n’octroie de licence que pour les paris sportifs et le poker, une situation identique à celle de l’Allemagne.

L’Allemagne obligée de suivre les lois européennes

Les conditions d’obtention de licence en Allemagne sont un peu trop strictes, car les opérateurs sont obligés de supprimer leur licence étrangère s’ils en possèdent. Ses conditions n’est pas légale aux yeux des opérateurs. Ces derniers trouvent que l’Allemagne néglige quelques une des lois des jeux en lignes. L’EGBA, un des acteurs importants trouve lui aussi que le pays devrait mettre un peu d’ordre dans ces règles sur les jeux en ligne.

Après avoir analysé les faits, la cour de Justice européenne affirme que les conditions d’obtention des licences ne sont pas assez claires en Allemagne. Pour être plus claire, la situation de monopole en Allemagne qui a été mise en place grâce à ces lois, sont à l’opposé de celles de l’Europe. Désormais, les pays doivent seulement appliquer les lois européennes et ne sont plus autoritaires. Cette décision est valable pour tous les pays, effectivement pour l’Allemagne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here