La Française des Jeux renforce sa rubrique paiement et services

0
2
Française Des Jeux

Suite à la signature d’un partenariat avec Idinvest Partnets pour l’achat de Bimedia, la Française des Jeux vient d’optimiser son activité de paiement et services. Il s’agit d’une référence en matière de solutions d’encaissement digitales et de services proposés aux commerces de proximité.

Une acquisition de grande envergure

Actif dans plus de 6 400 points de vente en France, Bimedia demeure l’un des plus importants acteurs du secteur. Il compte près de 140 employés qui sont en charge des différentes activités de l’entreprise. Les établissements concernés constituent essentiellement des marchands de la presse et des buralistes. L’achat se déroulera en fonction de la valeur de l’entreprise inférieure à 50 millions d’euros et sera débité des fonds du Groupe FDJ. Cette transaction permettra à l’opérateur de renforcer le développement de son activité « Paiement et Services » dans le cadre de son projet 2025. Avec la finalisation de cette démarche, la Française des Jeux met en lumière son intention de satisfaire au mieux ses partenaires. Elle réitère également son engagement d’accompagner la croissance et la modernisation de son réseau de détaillants. Son objectif ? Proposer des prestations à valeur ajoutée et maintenir sa position sur le marché. Il faut savoir que la concrétisation de l’opérateur a été soumise à des conditions bien spécifiques en obtenant par la même occasion, l’autorisation de l’Autorité de la Concurrence. À noter que l’opérateur est entré en Bourse récemment au cours d’une privatisation qui a entraîné la souscription d’un demi-million de particuliers. Le processus devra rapporter la somme colossale de 2,1 milliards d’euros à l’État.

Avec la signature de ce contrat, la FDJ concrétise sa première acquisition depuis son introduction en Bourse. Le géant français s’allie avec la société d’investissement Idinvest Partners en vue de racheter Bimedia, un éditeur de logiciel spécialisé dans les solutions de paiement. Parmi ses clients, des acteurs du marché du transfert d’argent comme Moneygram, Orange Money ou encore Ria. Il y a deux ans, la Française des Jeux s’est associée à Western Union dans le but de procurer une offre numérique de transfert d’argent. Cette fois-ci, c’est un fournisseur de logiciel ancré dans le domaine du paiement que l’opérateur a choisi pour le renforcement de son service. L’entreprise de jeux d’argent privatisé et apprécié sur le marché d’actions Euronext Paris a annoncé la nouvelle, lundi dernier dans un communiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here