La Coupe du Monde de football a rapporté 690 millions d’euros de mises en France

0
8
Coupe du monde 2018

Lors du Mondial, au moins 700 millions d’euros ont été misés sur le territoire français. C’est un chiffre record qui profite à de nombreux opérateurs ainsi que les points de vente. Il faut savoir que le résultat a dépassé toutes les espérances et met en exergue l’engouement des paris en ligne.

Des millions de parieurs répertoriés dans tout le pays

Pendant cette Coupe du monde qui s’est terminée par la victoire des Bleus, les parieurs français ont effectué 309 millions d’euros de mises dans les 27 000 points de vente de la Française des Jeux selon un communiqué publié par le groupe et l’Arjel ou l’Autorité de régulation des jeux en ligne. Lors de la finale qui s’est déroulée dimanche dernier entre la France et la Croatie, l’activité n’a jamais atteint des sommets en enregistrant 67 millions d’euros de mises sur le match. C’est le montant le plus élevé pour une rencontre de football. Les autres compétitions ont également généré des millions d’euros de mises. Par exemple, la demi-finale entre la France et la Belgique 35 millions d’euros tandis que le quart de finale Uruguay-France, 23 millions d’euros.

Au total des 7 matchs de l’équipe de France, les parieurs français ont versé près de 180 millions d’euros de mises. L’ARJEL et la FDJ confirment une contribution de 26 % sur l’ensemble de la compétition. D’après Christian Kalb, le fondateur de CK Consulting et spécialiste des paris sportifs, ces issues concluantes restent conformes à leurs prévisions en ajoutant que le marché français arrive désormais à maturité. Par ailleurs, le sacre de la France a fortement renforcé le dynamisme des parieurs en augmentant les paris. L’événement a également attiré de nouveaux parieurs grâce à un coup médiatique impressionnant. Néanmoins, ce sont des joueurs occasionnels qui tentent rarement leur chance. Seuls les gros parieurs rapportent aux opérateurs et accroissent leur chiffre d’affaires.

Pendant ce Mondial, la Française des Jeux a largement surpassé ses objectifs avec 309 millions d’euros misés dans les points de vente physique. Voilà une aubaine financière pour l’opérateur qui détient le monopole en France sur les jeux de tirage et de grattage. Toutefois, l’Arjel et la FDJ rappellent tout de même que les paris sportifs comportent des risques surtout auprès des jeunes adultes. Entre les pertes et la dépendance au jeu, parier de l’argent peut devenir un vrai problème au long terme si l’on ne fait pas attention. En guise de mesure de prévention, les deux acteurs ont diffusé régulièrement des campagnes visant à mettre en lumière l’interdiction du jeu et des paris sportifs aux mineurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here