La Commission Britannique de Jeux pénalise LeoVegas de 600 000 £

0
17
Leo Vegas

En ce qui concerne les punitions, UKGC (United Kingdom Gambling Commission) est imbattable. LeoVegas écope d’une amende de 600 000 £ pour le manque de protection des joueurs et l’émission de spot publicitaire trompeur ainsi que les offres promotionnelles douteuses.

Une mauvaise gestion de la clientèle

La Commission Britannique des Jeux est ce que l’on appelle la terreur de tous les casinos illicites. Celle-ci se fait un réel plaisir de placarder des amendes sur les têtes des casinos désobéissants. C’est le cas de LeoVegas. L’UKGC pénalise ce casino pour négligence de la protection des joueurs et diffusion de publicités mensongères sur les offres promotionnelles. Cet opérateur en ligne doit une amende de 600 000 de livres sterling. En fait, une partie de cette astreinte est restée dans les caisses de l’agence. 11 205 comptes joueurs ont opté pour l’auto-exclusion. De ce fait, l’argent n’a pas pu être restitué aux joueurs.

Et ce n’est pas tout, LeoVegas n’a pas respecté sa propre politique de jeu responsable. Environ 413 de ses clients auto-exclus ont rouvert leurs comptes. L’établissement virtuel est passé outre les 24 h d’attente pour l’activation de compte client. Apparemment, des dysfonctionnements sont présents dans leur façon de gérer les mouvements de comptes joueurs. D’ailleurs, selon le directeur de l’UKGC, Neil McArthur leurs enquêtes ont décelé des failles concernant le système de gestion de la clientèle chez LeoVegas. Le casino reconnaît en outre cette défaillance.

Une stratégie de marketing mal vue

Mise à part la mauvaise organisation de l’opérateur, la Commission a également détecté des anomalies du côté de la stratégie marketing du casino. En tout, 41 spots publicitaires jugés trompeurs sont enregistrés. Ces courts-métrages pouvaient engager les joueurs non prévoyants à commettre l’irréparable. Près de 1 894 personnes ont reçu des offres promotionnelles par mails ou SMS. Neil McArthur poursuit en dénonçant les matériels de marketing pour les adhérents. Ces derniers ne correspondaient pas à la réglementation.

Ainsi, l’amende de 600 000 £ pour le casino est justifiable. LeoVegas a reconnu ses fautes. En guise de loyauté, 14 000 £ ont été versées aux joueurs. Quant à l’équivalent de cette somme, l’e-casino a prévu de faire des actes de charité. Cette pénalisation reflète la sévérité de la Commission Britannique Jeux. Entre la sanction de 888 Holdings l’année dernière avec ses 7,8 £ millions et les 1 £ millions de SkyBet, la Commission ne chôme pas. LeoVegas s’en souviendra et son portefeuille aussi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here