Jeux en ligne : faut-il réglementer le marché ?

0
11
Addiction

La régulation du secteur des jeux en ligne fait débat et suscite de nombreuses réactions notamment à cause du nombre de joueurs excessifs. Entre le poker en ligne, les paris sportifs et les machines à sous, bon nombre d’offres encouragent de plus en plus les problèmes d’addiction entraînant des conséquences parfois graves.

Dépendance au jeu : un pourcentage assez alarmant

En 6 ans, les joueurs à risque ont doublé en raison d’une forte concurrence et d’une variété de jeux facilement disponibles. D’après une étude effectuée par l’Observatoire des jeux auprès de 6 000 joueurs en France, les jeux sur internet demeurent des problématiques chez 3 utilisateurs sur 10. En effet, ces derniers deviennent rapidement addicts en instaurant des habitudes nuisant à leur santé et au niveau social. La plupart des joueurs affirment que le fait de gagner augmente l’envie de retenter sa chance et d’optimiser ses gains. En prenant exemple sur un profil bien précis, un internaute commence à jouer de manière occasionnelle. Au début, il empoche de petites sommes et ensuite, le montant évolue au fur et à mesure de son expérience. Il est tout à fait possible qu’une personne passe 24h sur 24 sur une plateforme de jeu. La pratique reste addictive depuis l’apparition de nouvelles technologies simplifiant l’accès à des options de divertissement diverses.

Selon certains spécialistes, les jeux en ligne provoquent des complications généralement sérieuses. L’addictologue, Laurent Karila, confirme qu’ils sont plus dangereux que les casinos terrestres ou les tickets à gratter. Il explique que ces jeux s’avèrent vacants en permanence, quel que soit l’endroit où l’on se trouve. Une connexion internet suffit amplement à accéder aux nombreuses formules proposées par les différents exploitants. Les dépenses peuvent accroître rapidement si l’on tient compte des milliers de joueurs connectés. En guise de prévention, la meilleure solution consiste à repérer les joueurs accros et lancer une campagne d’information en traitant efficacement chaque cas. Toutefois, cette méthode ne risque pas de donner de résultats probants sans la contribution des autorités compétentes. Du côté de l’Observatoire des jeux, la priorité serait de réduire l’accès au site concerné et d’éviter ainsi aux joueurs de perdre trop d’argent. Les casinos traditionnels appliquent déjà cette technique dans le but de lutter contre la dépendance et les comportements trop compulsifs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here