Jackpot Mega Moolah : 10,1 $ millions empochés par un Néo-Zélandais

0
33
Mega Moolah

Le jackpot Mega Moolah est l’un des plus célèbres dans l’univers de l’igaming. Cette fois-ci, il vient de libérer un jackpot de plus de 10 millions de dollars. Il s’agit d’un jeune homme de 27 ans de la nouvelle Zélande. Déjà joueur invétéré et surement plus perdant que gagnant dans le passé, il a eu du mal à réaliser qu’il était enfin gagnant.

Il entre dans la légende de Mega Moolah

Ce jeune homme néo-zélandais de 27 ans, appelé Rawiri Pou, est un employé de KFC et pour le moment il a encore du mal à réaliser sa cagnotte de 10 $ millions. Il entre aussi dans l’histoire du plus célèbre jackpot dans le monde. Cependant, il n’a pas atteint le record maximal qui est de 17 millions cependant, ces 10 millions restent une très belle somme.

Il faut dire que ce joueur est un vrai dépensier en ce qui concerne les jeux. À chaque fois qu’il gagne, il se met toujours à tout perdre, toujours dans le jeu. Cette fois-ci, encore, il n’a pas dérogé à ses habitudes. Il avait déjà gagné sur Mega Moolah 1500 $. Il a décidé de les reverser dans les mises. Mais il va pourtant tomber par chance sur le jackpot grâce à un spin. Cela s’est passé le 17 juin dernier. Un an après le dernier gain record du Mega Moolah de 13,2 millions d’euros.

Aucun changement de prévu pour le jeune homme

Avec ces 10 $ millions, il pourrait s’offrir une vie assez luxueuse et arrêter de travailler. Cependant, il n’a pas du tout l’intention de ne plus travailler chez KFC. Il a encore du mal à réaliser son gain. Il faut dire que dans le pays que les joueurs sont connus pour être de grands dépensiers également nombreux sont confrontés à des problèmes de jeux.

Pour Rawiri Pou, les portes se sont ouvertes pour enfin se reconstruire après des années à accumuler les dettes de jeux et à faire porter une lourde charge à ses parents. En effet, il a souligné que ses parents l’ont aidé dans certains moments difficiles à cause des pertes. Il a aussi précisé qu’il est soulagé et heureux, car il a de quoi compenser.

Un gain sur un site illégal sur le marché néo-zélandais

Le site qui a permis à Rawiri Pou de gagner est CasinoLand. Un porte-parole de la plateforme l’a félicité. Il a affirmé que le gain sera crédité immédiatement sur son compte. Le jeune homme n’a pas hésité à faire une annonce très publique, en passant par une conférence de presse. Très vite l’histoire a fait le tour du pays.
Le problème actuellement est que cet évènement peut constituer un déclic chez les joueurs dans la Nouvelle-Zélande. Effectivement, la plupart d’entre eux ignorent encore qu’il est possible de jouer et de gagner sur les sites étrangers et plus encore d’empocher autant de millions. Ces derniers pourtant ne sont pas légaux, car aucun opérateur étranger n’a l’autorisation de proposer des jeux dans le pays, mais cela ne les a pas empêchés d’étaler leurs offres aux joueurs néo-zélandais.
Il faut souligner également que le gouvernement, malgré cette réglementation, n’a encore rien entrepris jusqu’ici pour bloquer ces sites. Le cas de Pou devrait venir entraver ce silence. Aujourd’hui, seul le Tab est l’opérateur légal sur le territoire. Ces offres se limitent pourtant aux paris hippiques et sportifs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here