Il risque une lourde peine de prison pour avoir utilisé de faux bons de casino

0
21
Tribunal

Joseph Clément a été interpellé pour avoir utilisé massivement de faux bons de promotion dans des casinos du Rhode Island au Massachusetts. Celui-ci a utilisé des informations personnelles de 25 personnes et a encaissé plus de mille dollars illégalement, avant d’être interpellé en plein casino. Il risque pour cela une lourde peine de prison lors de sa comparution devant le tribunal le 6 juin, après une première condamnation et une libération sous caution.

Un expert en génération de faux coupons de casino

Un homme d’âge mûr a été attrapé la main dans le sac en train d’opérer une sale besogne qu’il avait l’habitude d’exécuter dans un casino de la place.

Les faits se déroulent à Rhode Island, en partie dans le casino Tiverton Casino Hotel. L’homme en question ici est âgé de 49 ans, et est connu sous le nom de Joseph Clément. Mais, ne vous fiez pas à son nom apaisant, l’homme est bien plus vicieux qu’il n’y paraît. Joseph Clément a été interpellé au Tiverton pour avoir fraudé dans le jeu.

En réalité, Joseph Clément a été interpellé pour utilisation de contrefaçon. L’homme de 49 ans avait l’habitude d’utiliser de faux bons pour bénéficier d’avantages dans le casino. Il s’arrangeait de temps en temps à effectuer une pirouette chez les guichetiers, afin de bénéficier de l’équivalent de son bon en échange d’argent en cash (en espèce).

Tout a commencé lorsque le parieur a obtenu légalement un bon de 25 dollars par mail, pour prendre part à une partie de jeu sur une machine à sous du Plainridge Park Casino au Massachusetts, sa ville de résidence. Mais ce sera probablement le seul coupon original que le joueur utilisera. Après avoir utilisé ces 25 dollars gratuits, Joseph s’est appliqué à imprimer massivement le même coupon, en changeant certaines informations inscrites sur celui-ci. Sa reproduction était tellement parfaite que les employés des casinos n’ont vu que du feu.

Le joueur a pu retirer d’importantes sommes d’argent de ce casino. Au cours de la confrontation qui a eu lieu auprès de la Cour supérieure de Newport, Brenda Doyle, la détective de police a narré l’historique criminel du malfaiteur. Durant la lecture de 3 pages de rapport, on apprend que Joseph a exploité un bon contrefait de 500 dollars le 22 octobre 2018, un autre a été utilisé le 29 octobre suivant. C’est à la troisième tentative le 3 décembre que la supercherie va prendre fin.

Pris la main dans le sac après une idiotie, il risque une lourde peine de prison

On dit que l’homme est un éternel insatisfait. C’est probablement la rencontre entre le Karma et la cupidité de J. Clément qui a mis fin au manège du joueur. En effet, celui-ci a brandi un bon de 600 dollars au guichet du casino, sans savoir que l’établissement n’en avait jamais fait de ce montant. Voilà qui met la puce à l’oreille de l’administration du casino. Des enquêtes couplées aux images de la vidéo surveillance viendront confirmer ce qu’on soupçonnait déjà. Ces images ont aussi permis aux enquêteurs de coincer les complices de Joseph Clément.

Le 17 décembre suivant la troisième tentative, Joseph sera arrêté dans un établissement de casino. Celui-ci va remettre sur place 22 bons contrefaits aux enquêteurs, et un inspecteur de la Poste américaine va découvrir que les autres seraient chez Joseph Clément à Merrimac, dans le Massachuchetts. Le joueur arrêté aura en tout utilisé les informations personnelles de 25 personnes. Il sera d’abord condamné et libéré sous caution à 10 000 dollars.

Contre lui pèsent 15 chefs d’accusation pour faux et usage de faux, conspiration, complot et incitation à la fraude. Le rapport de la détective Doyle laisse entendre que J. Clément a aussi connu des accusations dans le passé pour meurtre, intrusion informatique frauduleuse, viol, destruction des biens, etc. L’accusé renie tout en bloc, et plaide innocent pour tous les chefs d’accusation. Les complices par contre ne contestent pas les faits. Avec plus de 1 500 dollars récoltés frauduleusement, ceux-ci ont été condamnés à verser 500 dollars d’amende pour leurs crimes violents, et ont été interdits d’accès au Twin River Casino, et au Tiverton Casino Hotel.

Quoi qu’il en soit, après cette première condamnation et cette libération sous caution, J. Clément comparaît le 6 juin, en sachant qu’il est plutôt en ballottage défavorable dans cette affaire. C’est Brian Van Couyghen, juge de la Chambre supérieure de Newport, qui se charge de l’affaire ce 6 juin 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here