Deux hommes arrêtés à l’aéroport d’Heathlow pour avoir fait chanter un casino en ligne

0
640
Tribunal

Deux hommes polonais ont été arrêtés la semaine dernière à l’aéroport d’Heathrow et sont soupçonnés d’avoir fait chanter la plateforme en ligne « Casino Club World » pendant plusieurs mois afin de récolter une rançon.

Les deux hommes sont soupçonnés d’avoir attaqué le 2 août dernier le site en ligne via une attaque qui permettait de rendre les serveurs en mode off et rendre la connexion inévitable au site en ligne.

Les hommes, Piotr Smirnaw, âgé de 31 ans et Patryk Surmacki, âgé de 35 ans, sont actuellement en garde à vue. Tous deux sont accusés de chantage et avoir perturbé les services du casino en ligne.

D’après les responsables, la plateforme est restée déconnectée pendant près de 36 heures. Une perte considérable pour le groupe.

« Les attaques par déni de service sont devenues de plus en plus communes. Les infractions au cours des dernières années se sont multipliées. Il peut en outre avoir un effet dévastateur pour l’entreprise. Les joueurs en ligne peuvent perdre leurs argents« , a déclaré l’inspecteur, Chris Mossop de la Division des crimes graves de la police de Greater Manchester. « Ils impliquent des délinquants qui inondent les sites pour avoir accès à toutes informations qui permettraient de rendre incapable le fonctionnement d’un site internet, et demander, plus tard, une rançon. »

Mais les attaques DDOS sont devenues monnaie courante dans le jeu en ligne au début des années 2000. Depuis ce temps, les entreprises se sont spécialisées dans la prévention de ce genre d’attaques.

Des sociétés telles que Defense.net ont investi près de 10 millions de dollars dans les nouvelles technologies dans le but d’aider et de prévenir les attaques DDoS.

« Il ya dix ans, à petite échelle, les attaques DDoS étaient le moyen de faire pression aux casinos off-shore à des fins d’extorsion de fonds. Les institutions financières, les services publics, les opérateurs de télécommunications, les installations d’hébergement Internet, et le gouvernement de l’État ont été également de grandes cibles à ce genre de types d’attaques« , a déclaré Barrett Lyon, fondateur de Defense.net. « Bien que beaucoup de ces infrastructures essentielles utilisent des solutions d’atténuation DDoS traditionnelles, chaque semaine quelques attaques sont la cible de plusieurs activistes. Mais les entreprises d’aujourd’hui sont maintenant beaucoup plus sophistiqué qu’il ya dix ans.

Par exemple, les techniques d’attaques que nous avons développées en 2003 ne fonctionnent pas pour les banques mondiales d’aujourd’hui. Tout est sécurisé de façon à ne pas être surpris pour éviter toutes pertes de données. »

Interpol et d’autres organismes en application avec la loi prennent ces attaques très aux sérieux.

En 2006, un gang de pirates russes a été condamné par un tribunal britannique à huit ans de prison pour avoir jouer le rôle de plusieurs attaques qui a fait perdre 4 millions de dollars dans des entreprises de paris en ligne.

Ivan Maksakov, Alexander Petrov et Denis Stepanov ont chacun dû payer une amende de $3,700.La firme de paris en ligne Canbet.com a admis avoir perdu plus de 200.000 $ au cours des épreuves de la Coupe des éleveurs après avoir refusé de payer une rançon de 10.000 $.

Les autorités russes ont travaillé avec le Haut Unit UK National Tech Crime, Interpol et le FBI afin d’appréhender les gangs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here