Le groupe Partouche s’en sort très bien et enregistre une progression

0
82
Partouche

Le groupe Partouche peut se réjouir et mettre dans le compte du passé son redressement de 2015. En effet, le bilan de l’année 2015/2016 montre une très bonne progression et le groupe se dit être en confiance pour entamer 2017. En octobre dernier, il a enregistré un bénéfice de plus de 10 millions d’euros. Nombreux facteurs ont contribué à ce résultat très prometteur.

De très bons résultats pour le groupe Partouche

L’année 2016 a montré une très belle performance pour le groupe Partouche qui reprend la pente peu à peu. Les 2 millions d’euros de bénéfice de 2015 ne sont plus qu’un souvenir. En octobre dernier, le bénéfice net de l’exploitant est passé à 11,1 millions d’euros. Pour Fabrice Paire, président du directoire, les résultats sont très satisfaisants. Il a en outre souligné que l’activité est en plein développement et la structure d’exploitation est tout   à fait maîtrisée.

La fréquentation a connu aussi une hausse de 1,2 %. Il faut dire que le groupe s’en sort très bien malgré un coup dur subi par le tourisme à cause des nombreux attentats qui ont frappé la France entre 2015 et 2016. Cela montre l’effervescence d’une clientèle majoritairement française. Actuellement, le groupe compte dans tout le territoire 39 établissements. Les prévisions de 2015 se confirment donc, après qu’un premier bénéfice net ait été enregistré même s’il n’a été que de 2 millions d’euros cette année-là. En effet, cette lueur prédisait une reprise.

Vers la continuité de la stabilisation

L’année 2016 a été une année de stabilisation pour Partouche. Toujours selon Fabrice Paire, le groupe a trouvé des bases saines, et des marges pour avancer. Il a souligné qu’actuellement l’heure est à la concentration sur le terrain et au développement. Pour l’heure après des cessions et des acquisitions, il est temps maintenant de travailler sur la stabilisation. Il a aussi rajouté que le groupe ne compte envisager ni des cessions ni des acquisitions. Il y a eu aussi une hausse e ce qui concerne le chiffre d’affaires qui est de 1,2 %. Le produit brut des jeux a ainsi augmenté par conséquent de 3,2 %. Pour 2017, le groupe va se concentrer sur la rénovation.

Il y a en outre son grand chantier de La Ciotat qui est aussi une grande innovation en France avec son casino en plein air. Il contiendra une grande terrasse 1300 m2 où les joueurs pourront à la fois jouer et fumer car ce sera un espace fumeurs.  La diversification est également au programme. Le bingo, même s’il n’a été que très peu rentable, a été un facteur important qui a permis d’amener un nouveau genre de clientèle. Les jeux en version électronique prendront également plus de place. Le but est d’attirer les clients les plus jeunes qui sont réellement avides de la digitalisation et qui recherchent constamment de la nouveauté. Les habitués des machines à sous, quant à eux, restent fidèles à leur poste. Comme le dit Fabrice Paire, le groupe entamera cette nouvelle année avec confiance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here