Le groupe Barrière veut rajeunir sa clientèle grâce à l’e-sport et les jeux sur mobile

0
70
Barrière eSport Tour

Concurrence oblige, le renouvellement de la clientèle étant difficile, le désamour des jeunes pour les jeux de casino, les casinos se confrontent à beaucoup d’obstacles. Le groupe Barrière n’y échappe pas. Pour rajeunir sa clientèle, dans l’ensemble de ses établissements, il a choisi de se tourner vers un secteur qui est en plein boom, l’e-sport et vers les jeux sur mobile, qui ont de plus en plus la côte. Ce sont les deux outils stratégiques qui ont été choisis par Barrière pour attirer du monde, mais un monde plus jeune.

Le besoin de changements pour se différencier sur le marché

Le groupe Barrière est un des leaders sur le marché français. Il est surtout présent dans l’hôtellerie de luxe et les casinos. Avec l’évolution de la technologie qui influence perpétuellement le marché, il y a un besoin urgent de changer de stratégie d’approche pour attirer la clientèle, principalement les jeunes qui éprouvent un certain désamour pour les jeux de casinos. Il a décidé de choisir deux approches pour les cibler : l’e-sport et les jeux sur mobile gratuits. Ce n’est pas par hasard que ces choix ont été faits. Actuellement, l’e-sport connaît un succès grandissant auprès des jeunes qui préfèrent les jeux de stratégies au hasard. D’un autre côté, ils s’accrochent constamment à leur mobile.

Un premier pas a déjà été réalisé par le groupe. En effet, en 2016 Barrière a effectué le lancement de son application Pocket Casino qui entre dans le cadre d’une politique de digitalisation. Sylvie Joly, la directrice marketing et digitale du groupe, a souligné que le jeu revêt désormais plusieurs formes. Elle espère en outre que le gaming passe du salon, au mobile et dans le futur vers le casino par le biais de la réalité virtuelle. Elle souligne que les jeunes sont plus attirés par les jeux vidéo. Avec 70 % pour ce type de jeux contra 12 % pour ceux qui choisissent les casinos, il y a une vraie correction à faire. C’est pour cette raison que l’application Pocket Casino a été créée.

Cette application est gratuite et elle décolle progressivement. Selon Sylvie Joly, 5 % des clients des casinos l’ont téléchargé. Elle permet aussi au groupe de fidéliser ses clients, car ceux qui présentent leur mobile à l’entrée obtiennent des récompenses. À la fin du mois de juin de cette année, une autre application sera aussi lancée, qui se fonde sur le black jack.

Lancement du Barrière eSport Tour

Une autre stratégie vient compléter celle des applications pour mobile. Le groupe Barrière s’est décidé de s’attaquer à l’e-sport. Il a choisi de créer le Barrière eSport Tour. Selon toujours Sylvie Joly, il n’est pas question de sponsoring, mais d’organiser un festival qui regroupe des grands noms des jeux, de faire des démonstrations et de proposer des concours de cosplay. Pour se restaurer, il fera appel aux services des food trucks qui sont très en vogue actuellement. Le groupe souhaite à long terme mettre en place ce genre de festival chaque trimestre. Pour commencer, un premier essai sera fait au Casino Barrière de Lille le 27 mai. Ensuite c’est à Toulouse d’accueillir le Barrière esport Tour le 11 novembre.

La première édition a déjà ses fans et elle semble attirer du monde. Pour preuve, les 1100 places de Lille se sont volatilisées en quelques minutes seulement, selon le directeur général de Webedia qui s’occupe de la partie e-sport du festival. Le président du groupe Lucien Barrière, Dominique Desseigne, a tenu à souligner que l’e-sport est un moyen pour attirer une clientèle jeune. C’est une stratégie d’approche pour s’imposer comme un acteur incontournable pour les joueurs. Pour l’heure, il ne s’agit encore que d’un festival, mais pourrait devenir assez vite en compétition dans le futur. L’e-sport intéresse de plus en plus de grandes firmes, comme c’est le cas avec la Française Des Jeux qui a récemment décidé d’investir dans l’e-sport.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here