Le groupe Barrière va déposer sa candidature pour les clubs de jeux

0
27
Barrière

Les clubs de jeux ont bien secoué les opérateurs de casino qui doivent trouver de nouvelles stratégies pour demeurer attractif. Pour rappel, ces clubs sont encore en phase de test, mais à voir l’engouement des opérateurs, il semble qu’ils veulent également s’y investir pour avoir une part de marché sur Paris. La capitale a un statut exceptionnel, car pour éviter les troubles à l’ordre public aucun casino n’est autorisé dans les 100 km aux alentours sauf en Val-d’Oise, où se trouve le casino d’Enghien-les-Bains. Pour le cas du groupe Barrière, celui-ci projette de déposer sa candidature pour s’installer sur les Champs-Élysées.

Des clubs de jeux pour remplacer les cercles de jeux

Si de nombreux opérateurs ont espéré pouvoir enfin obtenir l’autorisation d’ouvrir des casinos lors des débats pour remplacer les cercles, ils devront désormais se contenter des clubs de jeux. Ce sont des modèles copiés sur les clubs anglais. Pour rappel, les cercles ont été fermés, sauf celui de Clichy qui est encore ouvert, à cause de nombreux scandales liés à des fraudes et des blanchiments d’argent. Pour allier cette absence, il a été décidé qu’ils seront remplacés dès cette année par des clubs de jeux avec des réglementations plus strictes.

Selon les nouvelles lignes qui régiront ces établissements, ils ne sont pas admis à exploiter les machines à sous, la roulette et le blackjack. Ce sont pourtant les jeux qui rapportent le plus notamment les bandits manchots qui génèrent près de 90 % des chiffres d’affaires sur les jeux d’argent. Mais cela n’a pas empêché les grands casinotiers de déposer leur candidature pour avoir leur place. C’est le cas du groupe Partouche qui semble déjà travailler sur le projet et compte ouvrir plusieurs clubs même s’il y a des risques. Il n’est pas le seul, car le groupe Tranchant et Raineau ont déjà effectué un dépôt de la demande. Le groupe Barrière ne sera pas en reste et compte aussi obtenir sa part.

Barrière va déposer sa candidature pour une ouverture aux Champs-Élysées

Depuis le 1er janvier, la réglementation a accordé l’autorisation d’ouvrir des clubs de jeux. Le groupe Barrière veut avoir sa place et s’installer sur les Champs-Élysées. Il faut dire que même s’il possède le privilège d’exploiter le seul casino dans les 100 km aux alentours de Paris, ces clubs sont une opportunité d’asseoir encore plus sa notoriété. De nouvelles réglementations vont être appliquées sur ce nouveau modèle.

Le groupe a déjà fait son annonce en affirmant que prochainement Barrière va effectuer le dépôt de son dossier de candidature pour ouvrir son club de jeux. Il compte l’installer en face de l’hôtel le Fouquet’s Paris qui lui appartient. Son projet est d’ouvrir le club pour cet été, mais à condition d’obtenir la licence d’exploitation et les autorisations nécessaires pour réaliser les travaux. Si le projet se concrétise, le cercle qui se situera dans le bâtiment du 104, avenue des Champs-Élysées viendra rallonger la liste des exploitations du groupe qui garde encore cette année sa première place.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here