Un gérant se ruine en jouant à des jeux à gratter dans sa boutique

0
172
Addiction

Adam Osmond est le propriétaire d’une épicerie tabac. Ce dernier est aussi un passionné des jeux de hasard. D’ailleurs, dans sa propre boutique, il a dépensé 1 millions de dollars de tickets de jeu. Il  s’agit de cartes à gratter et de jeux de loterie. A force de dépenser plusieurs milliers de dollars en jeux à gratter chaque semaine, le gérant du magasin a fini par se ruiner.

C’est le Daily Mail qui rapporte cette semaine l’histoire de ce gérant qui a acheté un million de dollars de tickets de cartes à gratter depuis l’ouverture de son magasin vers la fin des années 80. En effet, dès le lancement de sa boutique en 1986, le gérant avait commencé à acheter des tickets de jeux de hasard. Si la première fois, il faisait des achats peu fréquents, au fil  des années, il jouait fréquemment. En 2007, Osmond réussit à faire tomber un jackpot de  50 000$. A partir de là, sa vie va changer. Le gérant devient un joueur compulsif et tente toujours de trouver un gros gain.

En seulement une semaine, le propriétaire perd l’ensemble de son jackpot ainsi que les recettes de sa boutique. Ce qui est incroyable dans l’histoire c’est que la loterie du Connecticut n’a pas trouvé suspect le fait que le gérant faisait plusieurs transactions en son nom pour acheter des tickets à gratter.

En 2008, Adam Osmond tombe en faillite et doit arrêter son activité. Il cesse de jouer à des jeux à gratter et confie à sa famille qu’il est un joueur compulsif. Ce dernier  avait comme preuve des dizaines de milliers de tickets imprimés.

A l’heure actuelle, Adam Osmond a réussi à vaincre son addiction. Il a pu aussi rembourser ses dettes. Mais son histoire, nous apprend que les jeux d’argent peuvent devenir de véritable danger lorsque nous n’arrivons pas à contrôler notre amour des jeux.  Il faut en d’autres termes savoir s’arrêter au bon moment, et notamment lorsqu’on découvre que l’on a dépensé son budget réserver aux jeux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here