Fusion de Rank et 888 : rachat de William Hill en vue ?

0
39
William Hill

William Hill, le plus grand bookmaker anglais ferait l’objet d’un projet en commun des groupes de paris en ligne Rank et 888. En effet, ces deux sociétés ont fusionné pour s’appuyer dans leurs opérations en ligne et terrestres, donc celui de racheter William Hill.

Le rachat du bookmaker britannique figure dans les projets des deux groupes. Cependant, selon le Sunday Times, aucune offre n’a encore été faite auprès du conseil d’administration de William Hill. Aucune information n’a été dévoilée sur la durée de cette fusion, et si elle concerne uniquement le rachat du bookmaker.  Le groupe peut soumettre une offre au bookmaker jusqu’au 21 août prochain.

En ce qui concerne la fusion des deux sociétés, le Sunday Times évoque la création d’un opérateur de jeux à  2 milliards de livres soit 2,4 milliards d’euros.  L’offre sur William Hill, quant à elle, pèserait dans les trois milliards de livres.

En fusionnant, Rank et 888 devraient consolider leurs positions dans le domaine du jeu et des paris sur internet. Ce secteur fait d’ailleurs face à des réglementations et une fiscalité de plus en plus strictes.  L’année dernière, William Hill avait essayé d’acquérir 888 pour 720 millions de livres. Cette tentative fut un échec suite à des actions des actionnaires principaux de 888. Cette société est aujourd’hui l’une des plus puissantes sur le marché des paris sportifs, des jeux de casino et de bingo en Grande Bretagne.  Elle va donc s’associer avec Rank, premier opérateur de casinos et de bingo au Royaume-Uni.

D’autres fusions ont été annoncées dans le secteur. Il y a celle de LadBrokes et Gala Coral dont le rapprochement est estimé à 2,3 milliards de livres. Dans le cas où cette fusion sera une réussite, le groupe de jeu formé à l’issue de cette dernière deviendra le leader du marché. Paddy Power et Betfair, sont deux autres sociétés de jeu ayant prévu de se fusionner.

Du côté de William Hill, la situation financière du groupe semble se dégrader depuis plusieurs mois. Après l’échec du lancement d’une application, les services en ligne ont connu de mauvaises performances conduisant même à l’éviction de James Henderson, le directeur général. En 1 an, l’action du groupe a chuté de 31% alors que de son côté le titre 888 a gagné 29 %. Quant à l’offre de Rank/888, William Hill n’a pas encore statué sur la question, mais se dit prêt à prendre en considération toute proposition intéressante pour la firme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here