Fermeture de Betfair Paddypower à Gibraltar : le gouvernement reste optimiste

0
33
Betfair Paddypower

La fermeture des bureaux à Gibraltar du Paddy Power a été annoncée cette semaine. Cela a conduit le gouvernement du territoire britannique à faire un communiqué en parallèle dans laquelle il indique que malgré le départ de la société de paris, Gibraltar déploiera tous les efforts pour garder sa place de leader dans l’univers des jeux d’argent en ligne.

« Rester un territoire de premier plan pour les jeux en ligne » tel est l’objectif du gouvernement de Gibraltar. Ce dernier compte s’adapter à la réglementation et régulation et ce quels que soient les impacts du Brexit pour Gibraltar.

Le communiqué du gouvernement de Gibraltar fut diffusé à la suite de la décision de Betfair-Paddypower, fruit de la fusion de Betfair et Paddy Power en février 2016, de mettre fin aux activités de son bureau dans la zone. Et pourtant, Gibraltar est un petit territoire générant en grande partie ses revenus des jeux d’argent en ligne. Ainsi,40% du PIB serait obtenu à partir des jeux d’argent sur internet et des services financiers. Dans un communiqué, le travailliste Fabian Picardo, dévoile son optimisme en qualifiant Gibraltar de « territoire de premier choix pour les gros acteurs de l’industrie ».

Notons qu’à Gibraltar, il existe plusieurs dizaines d’entreprises œuvrant dans les paris sportifs et les jeux de casinos. Chacune de ces sociétés mobilise un travailleur sur dix. Leur installation est motivée par une fiscalité et une régulation peu sévères, donc avec un bon nombre d’avantages. Mais, un rapport de la Chambre des Lords britannique datant du mois de mars pourrait avoir des conséquences sur cette flexibilité des jeux dans le Gibraltar. En effet, la sortie de l’UE de la Grande Bretagne risque d’handicaper l’économie de la région, et cette fermeture des bureaux d’un bookmaker est sans doute le premier signal d’alarme.

Employant 20 salariés dans le Gibratar, Paddy Power Betfair compte prendre en charge leur transfert ailleurs. Notons qu’actuellement, Paddy Power est actionnaire majoritaire de la nouvelle société née de la fusion avec 52% de parts contre 48% pour Betfair, et que depuis peu Paddy Power a lancé une application avec Facebook pour parier depuis Messenger.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here