EveryMatrix suspendu par le régulateur britannique du jeu de hasard

0
5
Royaume Uni

L’éditeur et fournisseur de jeu EveryMatrix a été suspendu par le régulateur britannique du jeu de hasard (UKGC). La raison de cette suspension est liée à la nécessité pour le régulateur de se rassurer que l’opérateur est toujours dans la capacité de répondre aux besoins de la licence qui lui a été délivrée ainsi qu’à des exigences de responsabilité sociale et de lutte contre le blanchiment d’argent.

Tous les jeux d’EveryMatrix suspendus sur le territoire britannique

EveryMatrix est au cœur d’une polémique naissante qui porte sur sa récente interaction avec le régulateur britannique des jeux de hasard, l’UKGC (United Kingdom Gaming Commission). L’interaction dont il s’agit ici est particulièrement intéressante. En réalité, l’éditeur et fournisseur de jeu de hasard EveryMatrix a été tout simplement suspendu par l’UKGC.

Cette suspension a enlevé à l’éditeur la possibilité de proposer ses jeux aux nombreux parieurs britanniques. Ainsi, les joueurs n’auront plus accès aux jeux EveryMatrix dans les sites suivants : PWRbet, Casinomulti, Jetbull, WestCasino, Bookee, MrWin, Fantasino, le site web Sportling Index, et la plateforme Dragonara Online, entre autres.

C’est peut-être un coup dur pour les joueurs habitués et fans des jeux de l’éditeur EveryMatrix. Mais sur le moment, la suspension n’aura de véritables effets que sur le plan psychologique, puisque sur le plan des affaires, les joueurs ne seront nullement lésés. EveryMatrix a rassuré dans un communiqué que les joueurs dont les paris sont en cours ne subiront aucun dommage, malgré la suspension. L’éditeur précise que toutes les mises en cours seront traitées comme il se doit. Ainsi, les paris victorieux recevront leurs gains.

Une mise en examen qui laisse EveryMAtrix serein et enthousiaste

EveryMatrix a tout de même l’air serein face à cette suspension du régulateur britannique. L’entreprise a vite fait de rassurer au public qu’elle prend cette suspension au sérieux, et d’exprimer sa volonté de faire ce qu’il faut pour être en règle avec la réglementation en vigueur. EveryMatrix fait ainsi savoir qu’en tant qu’acteur du jeu de hasard au Royaume-Uni, il est disposé à se soumettre aux exigences de responsabilité sociale et de lutte contre le blanchiment d’argent qu’impose la réglementation à l’encontre des tenants de l’industrie du jeu de hasard.

EveryMatrix semble presque enthousiaste, et assure le public que cette suspension est une affaire qui s’assimile à un contrôle de routine. Le régulateur a d’ailleurs informé à travers un communiqué que cette suspension vise à se rassurer que EveryMatrix peut effectivement gérer des évènements de paris virtuels et gérer un casino à distance.

Toutefois, même si le régulateur britannique n’est pas dans le registre du drame, il ne faut pas oublier certains éléments de valeur. En effet, la suspension dont EveryMatrix fait l’objet vient à la veille de la rentrée, comme s’il s’agissait d’une stratégie du régulateur pour marquer le coup. De plus, la loi britannique est sans équivoque. La section 18.2 de la Gambling Act de 2005 stipule que le régulateur a la possibilité de suspendre temporairement un opérateur, s’il y a des raisons de croire que ce dernier viole le cadre de sa licence, ou qu’il n’est plus capable de se mettre en règle dans le cadre de sa licence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here