Les États-Unis : en route vers la légalisation des paris sportifs

0
85
Etats Unis

Ce lundi 4 décembre à la Cour Suprême, le gouverneur du New Jersey, Chris Christie, se bat pour l’autorisation des paris sportifs dans son gouvernement. Le secteur génère des milliards de dollars d’où une motivation infaillible de légaliser le marché.

Une bataille semée d’embûche

Malgré l’omniprésence des casinos terrestres, les Américains ne peuvent nullement réaliser des paris sportifs selon la réglementation en vigueur. En effet, les paris sportifs sont interdits dans 46 États. En cause ? Ce type d’investissement véhicule une valorisation de l’argent au détriment de l’esprit sportif et du dépassement de soi affirme un élu démocrate. La principale raison constitue également la corruption provoquant le trucage des matchs et des données informations. Par ailleurs, de nombreuses fédérations sportives sont en accord avec ces restrictions que ce soit la NFL, la NBA ou encore la NHL. Un porte-parole déclare que si une telle légalisation demeure possible, des mesures de sécurité doivent être prises en privilégiant l’intégrité des sports. S’en suit, les groupes religieux qui proposent des arguments défendant cette idéologie. Il faut savoir qu’aux USA, les paris sportifs ne sont autorisés que dans quatre États tels que le Nevada avec ses casinos de Las Vegas, le Delaware, le Montana et l’Oregon.

En dépit des argumentaires, le gouverneur républicain tente d’obtenir le droit d’organiser des paris sportifs dans son État. Le processus risque de poser problème puisqu’une loi a déjà banni ce genre de pratique. En plus du Congrès, cette législation est fort soutenue par le sénateur Bill Bradley en vue de protéger les jeunes. Toutefois, les paris sportifs clandestins existent en engendrant des bénéfices de 150 milliards de dollars d’après l’American Gaming Association. Seuls 3 % d’entre eux sont légaux au sein des établissements certifiés dans le domaine. Des revenus astronomiques qui attirent de nombreux acteurs comprenant le New Jersey et 18 autres États. De ce fait, les enjeux sont énormes conduisant à une remise en question du côté des institutions sportives américaines. Dans tous les cas, la Cour Suprême fera part de sa décision l’année prochaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here