En quatre heures il dépense dans un casino les 140 000 AUD $ qu’il a dérobés à son patron

0
9
Justice vol

Takuro Yanagida est un employé qui possède une grosse dette envers son patron. Lors d’un déplacement pour l’Australie, alors que son patron dormait, l’employé en a profité pour subtiliser 140 000 dollars australiens à ce dernier. Takuro espérait ainsi faire un tour au casino avec cet argent, le multiplier grâce aux victoires et rembourser sa dette. Seulement, juste quatre heures après son vol, il avait déjà dépensé tout cet argent au Crown Casino de la ville de Melbourne. Accusé par son patron, il bénéficiera de la considération de sa naïveté et de ses remords, et n’écopera que 8 mois d’emprisonnement.

Un plan « ingénieux »

Le japonais Takuro Yanagida âgé de 23 ans est un employé dans la structure Gohsuke Kotani, tenue par Kotani. Afin de rembourser sa dette de 20 000 dollars qu’il avait envers son parton (et peut-être à cause d’autres motifs), Takuro a échafaudé un plan « ingénieux » : voler l’argent de son patron, aller au casino le multiplier, retourner remettre l’argent en place (le capital emprunté comme dirait les comptables), et rembourser sa dette avec les gains probables qu’il pouvait obtenir.

Alors que Takuro et son patron étaient en déplacement à Melbourne (Australie), l’employé trouva l’occasion d’exécuter son plan. Il profita du sommeil de son patron pour lui dérober 140 000 dollars australiens (environ 86 000 euros), dans une mallette qui contenait bien plus que cela.

Il faut préciser que Kotani, le patron de Takuro, est comme ce dernier, un adepte de jeux de casinos, et se déplace souvent avec d’importantes sommes d’argent.

Après la première étape du plan, tout s’envole en quatre heures seulement

Le plan « ingénieux » de Takuro se déroulait à merveille, puisqu’il venait de réussir à subtiliser assez d’argent à son patron. La première étape était donc accomplie, et il fallait passer à la suite.

Takuro se rend donc au Crown Casino de la ville de Melbourne, présente sa carte d’identité, entre et met en œuvre la deuxième phase de son plan : miser l’argent volé et gagner bien plus que cet argent (avec l’intention, dans la troisième phase de son plan, d’aller remettre l’argent volé en place et de rembourser sa dette avec ses gains). Seulement, la chance n’était pas avec lui ce jour-là. Il ne lui a fallu que quatre heures pour dépenser les 140 000 dollars australiens qu’il avait volés à son patron !

Avec une dette de départ de 20 000 $, il venait d’ajouter 140 000 AUD $ sur cette dette. Mais, cette deuxième somme n’était pas un prêt de la part de son patron, mais bien un vol, et il allait devoir rendre compte de cet acte devant un juge.

Huit mois de prison seulement

Pour son acte de vol, Takuro Yanagida écope de huit mois d’emprisonnement. Il faut dire que cette peine aurait pu être plus grave, si le juge chargé de cette affaire (Robert Dyer) n’avait pas pris en compte la panique et la naïveté de ce jeune employé-voleur au moment des faits.

Un autre élément ayant contribué à la réduction de cette peine, ce sont les remords qu’éprouvait Takuro après son acte. Bien qu’ayant nié les griefs de son patron sur le coup, il avoua tout le lendemain. Son avocat a d’ailleurs reconnu que le plan de son client (Takuro) était vraiment tordu et programmé pour échouer !

Par ailleurs, il faut noter que Takuro n’a, à l’heure actuelle, plus qu’un mois à passer en prison, puisque sa condamnation intervient alors qu’il a déjà passé sept mois en prison. On peut encore penser là que le juge a vraiment été clément, la peine de ce dernier pouvant s’interpréter plutôt comme une peine d’un mois d’emprisonnement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here