Donaco International parvient à trouver un accord avec les vendeurs du casino Star Vegas

0
1
Australie

L’opérateur de casino asiatique, Donaco International, vient de résoudre son différend avec un ancien fournisseur actif sur sa plateforme de jeu populaire cambodgien. Mardi, le principal concerné a annoncé que les négociations se sont déroulées à l’amiable et dans les meilleures conditions possible.

Un litige qui date de 2015

Coté en Australie, le groupe Donaco règle enfin un différend avec les soi-disant vendeurs thaïlandais qui sont désormais identifiés publiquement. Dans la liste, les entreprises Somboon Sucharoenkraisri, Lee Bug Tong, Lee Bug Huy, Lee Hoe Property Co Ltd, Paramax Co Ltd et d’autres collaborateurs. La mésentente remonte à 2015 au moment où Donaco décidé d’acquérir le casino Star Vegas à Poipet auprès de ces vendeurs. Par la suite, les intéressés ont préservé la gestion des opérations de jeu sur une période de deux ans. De plus, ils ont construit un casino adjacent, Star Paradise, devenant le concurrent de l’établissement. Une situation qui conduit Donaco à saisir l’affaire stipulant une violation d’une cause de non-concurrence. Le dossier s’est éternisé plusieurs années incluant des injonctions judiciaires dans différentes juridictions.

Il y a un mois, Donaco rappelle les vendeurs à convenir d’un compromis avec des conditions acceptables entre les deux parties. Parmi les modalités, Donaco obtient donc un nouveau bail à durée indéterminée sur la propriété Star Vegas lui garantissant une sécurité d’occupation de la maison de jeu jusqu’en juin 2115. Par ailleurs, celui-ci bénéficiera également d’un montant de 38 millions de dollars pour la suppression des clauses de non-concurrence et de non-sollicitation de son contrat initial avec les vendeurs. En contrepartie, Donaco versera 18 millions de dollars aux vendeurs afin de payer les frais de réclamations et de gestion impayés. Outre ce versement, la firme paiera aussi les loyers impayés et une location supplémentaire de 20 millions de dollars à Lee Hoe Property. Au total, une somme de 20 000 dollars par mois sur une période de cinq ans passant à 30 000 dollars par mois. Des modalités complémentaires ont été incluses dans l’accord.

Désormais, les activités de jeu de Star Vegas seront entièrement gérées par Donaco. Selon ses déclarations, c’est un règlement pragmatique et équitable permettant à la société de privilégier la rentabilité du casino. Le président Mel Ashton a souligné que l’entreprise compte examiner de près les conditions de futur contrat avec les fournisseurs. On peut dire que cette issue arrive à point nommé pour Donaco qui vient de sortir d’une année catastrophique. Entre la baisse des revenus des jeux, la suspension temporaire des transactions sur la Bourse australienne et l’interdiction du marché du Cambodge, Donaco est obligé de trouver un financement extérieur pour s’acquitter de ses factures.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here