Des réformes primordiales s’opèrent chez NetEnt

0
34
Netent

Le créateur de jeu NetEnt subit de grands changements au sein de sa société et de ses collaborateurs. Selon les informations recueillies, il quitte certaines plateformes francophones. L’entreprise souhaite voir d’autres horizons à part l’industrie de l’hexagone. Ce sera un bouleversement conséquent tant pour les joueurs que pour les opérateurs en ligne. Le concepteur revisite aussi son expansion par rapport au marché. Après la croissance grandiose du fournisseur suédois, la direction a tout de même décidé de licencier Per Erikson, PDG de la société. Les détails de l’actualité seront révélés ci-dessous.

Un renouvellement interne et externe pour NetEnt

Les changements concernent les e-casinos Cresus Casino, Lucky8 et Vegas Casino. Les divertissements de NetEnt ne paraîtront plus sur ces casinos en ligne. En effet, la compagnie décide de ne plus renouveler le contrat qui les unissait auparavant. Ainsi, elle cesse d’alimenter ces trois maisons de jeux. L’éditeur désire percer dans d’autres industries d’attraction lucrative. De ce fait, celui-ci procède à un nettoyage des casinos en ligne français. Par ailleurs, le fournisseur de logiciels restructure sa hiérarchie avec le conseil d’administration.

Per Eriksson a été renvoyé de son poste de président de l’entreprise

Le PDG Per Eriksson a été congédié pour non-atteinte des objectifs. Malgré la très bonne réputation de la firme, le manque de croissance hanterait toujours NetEnt. Le conseil est exigeant. Ce licenciement a fait du bruit du côté des employés. Eriksson est plus ou moins le leader de NetEnt depuis 2012. Il se fait reconduire pour manque de croissance. Une justification qui laisse à désirer à l’instar des cinq années de gloire.

NetEnt se fait un nom dans les sorties des jeux. Notamment, les fameuses machines à sous. Cependant, le président du conseil d’administration, Vigo Carlund ne le voit pas de cet œil. Compte tenu de ses dires, la croissance de NetEnt est navrante surtout pendant 2017. Pour l’équipe de NetEnt, c’est une période difficile. Néanmoins, NetEnt a besoin d’un vrai meneur. Quant à l’ancien PDG Per Eriksson, il ne fait plus partie de la direction. Thérèse Hillman reprend le flambeau et assurera la fonction de PDG par intérim en attendant un nouveau successeur prompt à diriger l’entreprise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here